Nouveau logo, nouveau site Web, nouvelle image pour DashThis

logo-dashthis-square4

Et bien voilà, après beaucoup de travail, le projet de refonte visuelle de DashThis est enfin complété. Je suis suuuuuper fier du travail de l’équipe qui a réalisé tout le rebranding de DashThis. Nouveau logo, nouvelle image, nouveau site Web. Une très belle évolution. Out l’image startup-sans-moyen-de-sous-sol. In l’image de qualité professionnelle qui aspire à botter des culs partout sur la planète.

dashthis2

Mais!

[Lire la suite…]

2016, une année débile pour DashThis. Watch out 2017!

dilbert-new-year

Je suis en vacances. J’ai la paix pour travailler. Réfléchir surtout, puisque penser c’est l’essentiel de mon travail après-tout. Tant qu’à avoir la paix, pourquoi pas écrire un brin? Me semble que je néglige trop ce bon vieux blogue qui a fêté ses 10 ans cette année.

Alors comme tu résumerais 2016 chez DashThis mon Steph?

Tout d’abord, l’année à bien commencé avec la fin d’un conflit entre associés. J’ai gagné. Il a tout perdu, victime de lui-même, de son arrogance et son entêtement légendaires. Par contre, ça a occupé la majorité de mon temps en 2015. Une victoire du gros bon sens qui m’a coûté cher en temps, en argent et en stress.

Les batailles légales c’est pour les imbéciles. Les gens raisonnables négocient et règle à l’amiable. Premier conseil, en cas de conflit, reste ouvert et négocie. Deuxième conseil, si tu es pogné avec un imbécile, prépare toi, arme toi de patience et d’un avocat style Hulk.

Ensuite, j’ai pu m’attaquer aux problèmes de ma compagnie en pleine croissance. Premier truc à régler sur la liste, virer le CEO qui n’est pas à sa place. Hey, c’est moi ça! Alors j’ai démissionné de mon poste et confié ce rôle à mon ancien associé chez Nofolo.

Plusieurs personnes s’improvisent gestionnaires, mais rares sont ceux qui ont le talent et compétences nécessaires. C’est l’fun dire qu’on est le CEO de la shop, mais ça vient avec toute qu’une barge de responsabilités. En gros, peut-être que tous les problèmes ne sont pas de ta faute, mais s’ils ne sont pas réglés c’est ton entière responsabilité.

Avec un nouveau CEO vient habituellement un brin de ménage et d’optimisation. Il fallait mettre les bonnes personnes dans les bonnes chaises et laisser aller ceux dont le rendement était insatisfaisant. Disons que certains, un en particulier, ont abusé de ma confiance un peu trop généreuse.

Bref, dehors les poubelles.

Maintenant, il faut se donner les moyens de réussir. On n’est plus une startup, mais une compagnie bien vivante, en croissance et rentable. On s’est donc monté une équipe digne de nos ambitions. [Lire la suite…]

DashThis Recrute! 3 postes ouverts

On cherche les perles rares. Où sont-elles?

On cherche les perles rares. Où sont-elles?

DashThis recrute (encore). Trois postes à combler dans une des plus belles boîtes 100% Web de Québec. Ho boy, si j’étais toi je continuerais à lire car des occasions comme ça, ça n’arrive pas souvent.

DashThis c’est quoi?

Une équipe de 21 crinqués. Ensemble on développe un outil de reporting dans le domaine du marketing numérique. On a des clients partout sur la planète, mais on a éffleuré que l’ongle d’orteil du potentiel de notre domaine. Un produit SaaS, entièrement Web, tout est dans le cloud. Des bureaux dans Lebourgneuf proches de tout. Des technos de pointe. Une business en croissance. Des employés traités aux p’tits oignons. La belle vie quoi!

On cherche quoi?

Ça te tentes? Tous les détails ici.

Fait pas ton timide. On est ben gentils et on ne sacre jamais. Non, c’est faux ça, on sacre pas mal mais on ne se prend pas trop au sérieux. Pour vrai, envoie ton CV maintenant à jobs@dashthis.com.

À propos du code beau-propre-béton

dt161017

Bon, bon, bon… Je me suis fait tiré des tomates suite à mon dernier billet. Apparemment, je ne comprendrais rien au développement techno et je ferais passer la profession d’informaticien pour une bande de vendeurs de fax.

Je me suis mal exprimé, désolé. Toutes mes excuses à la confrérie informaticienne.

Je crois réellement en l’importance du code de qualité. J’engage même du monde beaucoup plus compétent que moi à ce niveau. Je leur fais confiance les yeux fermés, je ne veux pas savoir comment ça marche du moment que ça marche.

Résumons mon point de vue simplement:

Focus client ne veut pas dire négligent.

[Lire la suite…]

Technos ou marketing? C’est le client, stupide!*

dilbert-marketing

*Variation de l’expression américaine, “It’s the economy, stupid”

Mettons que tu as une entreprise Web. Qu’est-ce qui est le plus important pour réussir, la techno ou le marketing?

Question simple, mais réponse différente selon le siège que l’on se trouve. Les gars de techno vont dire la techno. Les gars de marketing vont dire le marketing.

Et l’entrepreneur comme moi va dire que c’est n’importe quoi.

Du gros n’importe quoi.

Ce qui est important c’est de satisfaire le client, répondre à son besoin et le facturer. On est dans le business de régler le problème du client à sa pleine satisfaction. Point.

Ce n’est ni une question de techno et de marketing.

9f8583fbe7882bd057d35e2f0ee5b521

L’objectif d’affaire ultime c’est de soulager le client de ce qui l’emmerde.

La techno n’est ni plus ni moins le “comment” on va réaliser l’objectif. Le marketing aussi.

La techno et le marketing sont au service du client et non l’inverse.

Bien honnêtement, t’as pas idée à quel point je m’en sacre que ton code soit beau-propre-béton. Le client n’achète pas le code beau-propre-béton. Il achète DashThis-qui-lui-promet-de-régler-son-problème.

[Lire la suite…]

Petite histoire de congédiement déguisé et d’oppression d’actionnaire minoritaire qui a mal tourné

dt110222

Ce n’est plus le grand amour avec ton associé? Avant de faire des bêtises qui pourraient te faire tout perdre, prend 2 minutes et lit cette aventure qui m’est arrivé voilà pas trop longtemps.

En affaires comme dans un mariage heureux et épanoui, mieux vaut faire preuve d’ouverture, négocier et trouver un terrain d’entente mutuellement bénéfique plutôt que d’y aller avec des positions tranchées et fermées. Mais des fois, ça ne marche juste pas.

La relation avec mon ancien associé s’était mise à battre de l’aile depuis un moment. Pas sur la même longueur d’ondes. Friction. Distance. Ça arrive même dans les meilleures familles.

Ça fait parti de la game.

P’tit détail: comme je suis actionnaire majoritaire, j’ai un plus grand pouvoir sur certaines décisions alors disons que c’est moi le capitaine du bateau. Pas que je veuille être un enfoiré de dictateur, mais je n’apprécie pas quand on veut s’assoir sur moi pendant que j’essaie de conduire l’auto.

Il m’annonce donc son désir de quitter et me propose de le racheter, ce qui fait du sens. C’est souvent la meilleure façon de se quitter en bons termes.

Les négociations n’ont pas duré trop longtemps. Mon offre avec beaucoup de chiffres n’avait justement pas assez de chiffres pour le contenter. Sans entrer dans les détails, je lui ai offert de me racheter à la valorisation qu’il demandait puisqu’il croyait que c’était la juste valeur.

S’il avait dit oui, je serais aujourd’hui à la retraite en me tapant sur les cuisses pour ce coup d’argent surréaliste. Mais non, il n’a pas voulu. Stivident. C’est drôle exiger un prix astronomique sauf quand ça nous revient dans face.

cash-money-animated-gif-10

Alors étant à des kilomètres de s’entendre on a laissé faire cette option pour régler le différend.

À mon avis, il a refusé mes offres trop rapidement sans vraiment y réfléchir. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit des montants comme ça… Rappelle toi ma devise mon pote: Take the money and run!

[Lire la suite…]

A propos d’Alexandre Taillefer et son idée de salaire minimum à 15$

minimum-wage

Il y a de quoi qui me gosse avec les entrepreneurs “progressistes“.

Alexandre Taillefer est un entrepreneur que je respecte. Et en plus, contrairement à beaucoup de gens d’affaires il ose prendre la parole dans le débat de société. C’est admirable!

Mais sa plus récente sortie sur le salaire minimum à 15$ me désole incroyablement.

Entendons-nous: Personne n’est contre la vertu et tout le monde veut un monde meilleur. Moi aussi. On s’entend certainement sur l’objectif, mais définitivement pas sur les moyens.

Les moyens?

Alexandre propose de restreindre MA liberté en réglementant afin de me contraindre à payer plus. SA solution ne tient pas compte de MA réalité, juste de la sienne.

Perso, je suis un grand fan d’avoir une plus grande liberté afin de me laisser changer le monde à MA façon. MA solution tient compte de SA réalité car elle lui permet de faire ce qu’il veut.

Alexandre pense que le mieux est de se servir du gouvernement pour m’imposer SA vision.

Moi je pense que c’est mieux d’éloigner le gouvernement de ce genre de décision pour laisser le libre choix aux entrepreneurs.

Voyons voir comment ça fonctionne.

[Lire la suite…]