Petite histoire de congédiement déguisé et d’oppression d’actionnaire minoritaire qui a mal tourné

dt110222

Ce n’est plus le grand amour avec ton associé? Avant de faire des bêtises qui pourraient te faire tout perdre, prend 2 minutes et lit cette aventure qui m’est arrivé voilà pas trop longtemps.

En affaires comme dans un mariage heureux et épanoui, mieux vaut faire preuve d’ouverture, négocier et trouver un terrain d’entente mutuellement bénéfique plutôt que d’y aller avec des positions tranchées et fermées. Mais des fois, ça ne marche juste pas.

La relation avec mon ancien associé s’était mise à battre de l’aile depuis un moment. Pas sur la même longueur d’ondes. Friction. Distance. Ça arrive même dans les meilleures familles.

Ça fait parti de la game.

P’tit détail: comme je suis actionnaire majoritaire, j’ai un plus grand pouvoir sur certaines décisions alors disons que c’est moi le capitaine du bateau. Pas que je veuille être un enfoiré de dictateur, mais je n’apprécie pas quand on veut s’assoir sur moi pendant que j’essaie de conduire l’auto.

Il m’annonce donc son désir de quitter et me propose de le racheter, ce qui fait du sens. C’est souvent la meilleure façon de se quitter en bons termes.

Les négociations n’ont pas duré trop longtemps. Mon offre avec beaucoup de chiffres n’avait justement pas assez de chiffres pour le contenter. Sans entrer dans les détails, je lui ai offert de me racheter à la valorisation qu’il demandait puisqu’il croyait que c’était la juste valeur.

S’il avait dit oui, je serais aujourd’hui à la retraite en me tapant sur les cuisses pour ce coup d’argent surréaliste. Mais non, il n’a pas voulu. Stivident. C’est drôle exiger un prix astronomique sauf quand ça nous revient dans face.

cash-money-animated-gif-10

Alors étant à des kilomètres de s’entendre on a laissé faire cette option pour régler le différend.

À mon avis, il a refusé mes offres trop rapidement sans vraiment y réfléchir. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit des montants comme ça… Rappelle toi ma devise mon pote: Take the money and run!

[Lire la suite…]

A propos d’Alexandre Taillefer et son idée de salaire minimum à 15$

minimum-wage

Il y a de quoi qui me gosse avec les entrepreneurs “progressistes“.

Alexandre Taillefer est un entrepreneur que je respecte. Et en plus, contrairement à beaucoup de gens d’affaires il ose prendre la parole dans le débat de société. C’est admirable!

Mais sa plus récente sortie sur le salaire minimum à 15$ me désole incroyablement.

Entendons-nous: Personne n’est contre la vertu et tout le monde veut un monde meilleur. Moi aussi. On s’entend certainement sur l’objectif, mais définitivement pas sur les moyens.

Les moyens?

Alexandre propose de restreindre MA liberté en réglementant afin de me contraindre à payer plus. SA solution ne tient pas compte de MA réalité, juste de la sienne.

Perso, je suis un grand fan d’avoir une plus grande liberté afin de me laisser changer le monde à MA façon. MA solution tient compte de SA réalité car elle lui permet de faire ce qu’il veut.

Alexandre pense que le mieux est de se servir du gouvernement pour m’imposer SA vision.

Moi je pense que c’est mieux d’éloigner le gouvernement de ce genre de décision pour laisser le libre choix aux entrepreneurs.

Voyons voir comment ça fonctionne.

[Lire la suite…]

Quelques mots sur les attentes salariales un peu débiles

dilbert-interview

On s’amuse beaucoup en période de recrutement. On découvre toutes sortes de gens, certains très sympas, d’autres moins. Trouver la bonne personne, le bon fit entre nous et elle, c’est un sport extrême qui s’apparente à chercher un trèfle à cinq feuilles dans un désert, une nuit orageuse.

Si généralement ça se passe très bien, que le fit soit là ou non, qu’on engage ou non, il y a de ces cas qui nous font sourciller plus que d’autres. Vous savez, le genre de cas où on se demande s’ils sont sérieux ou si c’est seulement parce qu’ils ont perdus un pari un peu niaiseux.

Z’avez pas les moyens de vous permettre même un ongle de mon petit orteil

Il y a ce type au profil “pas trop pire” qui applique sur un de nos postes. Le premier contact est correct alors on se planifie une rencontre. Pas super excitant le mec, mais pas un dindon non plus. Mais bon, on prend toujours une chance. Qui sait, des fois il y a des perles sous les grosses roches engluées d’algues.

Mais pas cette fois. Le gars annule son entrevue et me balance ça:

« Vous semblez une startup fort amicale mais il faut dire que mes attentes salariales sont sûrement trop élevés pour la taille de votre entreprise »

Pardon?

[Lire la suite…]

DashThis recrute: Spécialiste UX et coordonnateur/trice

dashthis-ux-coordo

DashThis recrute encore! On cherche un spécialiste en expérience utilisateur (UX) et un chargé de projet / coordonnateur/trice bien organisé. Ces mots sont comme un joli arc-en-ciel pour toi? En plus tu trippes Web? Et bien continue ta lecture mon pote. Tu risques sérieusement de te trouver une job dans une des plus intéressantes boîtes Web à Québec. Sans blague, DashThis est un produit SaaS, des clients partout sur la planète, des technos de pointe, une boîte ni trop petite, ni trop grosse. Fais pas ta lopette, envoie-nous ton CV maintenant.

Aller directement à la description des postes:

Tout d’abord, qu’est-ce que DashThis?

  • Un outil de création de dashboards / rapports destiné aux gens de marketing, le tout en mode SaaS.
  • Des clients d’envergure, dans 41 pays, comme Quebecor, la ville de Las Vegas, Nestlé, McDonald’s, BBC, Bridgestone, Hershey’s, Marriott, GroupM et Sunwing.
  • Des milliers d’utilisateurs à travers le monde.
  • Une compagnie entièrement en ligne, sans frontière et sans limite.
  • Une super équipe de 14 personnes: Ventes, marketing, techno, UX, tous les ingrédients sont là pour faire un produit de classe mondiale.
  • En opération depuis maintenant 5 ans avec une superbe croissance.

Qu’est-ce qu’on a pour toi?

  • Un environnement où le fun est en équilibre avec le travail.
  • Une équipe talentueuse où on se rend toujours meilleurs en gang.
  • Un horaire flexible à ton goût. On regarde plus les résultats que l’heure à laquelle tu travailles.
  • 3 semaines de vacances plus 2 semaines payées à Noël.
  • On a tous des familles alors un congé parce que ton flot est malade, c’est standard.
  • Un salaire et des conditions qui vont te plaire.
  • Des bureaux dans Lebourgneuf sans trafic, proches de tout.
  • Mac ou PC, tu choisis!

Qu’est-ce qu’on recherche?

On va se le dire, on cherche des perles rares. Quelqu’un qui a de l’autonomie et de l’initiative, qui est curieux et qui garde ses connaissances à jour. Tu es un professionnel alors on s’attend à ce que tu gères ton horaire et ta charge de travail comme un grand. Aimer le travail en équipe, être curieux, apprendre continuellement, ne pas avoir peur de faire des erreurs et de recommencer sont des qualités essentielles. Habiter dans la région de Québec est un must. [Lire la suite…]

DashThis recherche 2 développeurs Web!

dashthis-recrute

Dis-tu à tes amis que tu es un excellent développeur Web? Oui? Et bien, viens nous le dire en pleine face si tu es game. Tu risques sérieusement de te trouver une job dans une des plus intéressantes boîtes Web à Québec. Sans blague, DashThis est un produit SaaS, des clients partout sur la planète, des technos de pointe, une boîte ni trop petite, ni trop grosse. Fais pas ta chochotte, envoie-nous ton CV maintenant.

Tout d’abord, qu’est-ce que DashThis?

  • Un outil de création de dashboards / rapports destiné aux gens de marketing, le tout en mode SaaS.
  • Des clients d’envergure, dans 41 pays, comme Quebecor, la ville de Las Vegas, Nestlé, McDonald’s, BBC, Bridgestone, Hershey’s, Marriott, GroupM et Sunwing.
  • Des milliers d’utilisateurs à travers le monde.
  • Une compagnie entièrement en ligne, sans frontière et sans limite.
  • Une super équipe de 14 personnes: Ventes, marketing, techno, UX, tous les ingrédients sont là pour faire un produit de classe mondiale.
  • En opération depuis maintenant 5 ans avec une superbe croissance.

Qu’est-ce qu’on a pour toi?

  • Un environnement où le fun est en équilibre avec le travail.
  • Une équipe talentueuse où on se rend toujours meilleurs en gang.
  • Un horaire flexible à ton goût. On regarde plus les résultats que l’heure à laquelle tu travailles.
  • 3 semaines de vacances plus 2 semaines payées à Noël.
  • On a tous des familles alors un congé parce que ton flot est malade, c’est standard.
  • Un salaire et des conditions qui vont te plaire.
  • Des technos à jour qui évoluent constamment (fini le support pour IE8!)
  • Des bureaux dans Lebourgneuf sans traffic.
  • Mac ou PC, tu choisis!

[Lire la suite…]

DashThis fête ses 5 ans en grande forme! (Plus quelques images du passé)

dt120608

Sachant que 90% des startups vont fermer avant d’avoir 5 ans, atteindre la sixième année d’existence en santé et en croissance doit sans doute être considéré comme un “milestone” dans la liste des succès. Non?

En tout cas, pour moi c’est personnellement une des plus belles réussites à vie. Pas que ce soit ma première entreprise, mais il y a 2 distinctions importantes par rapport aux autres: Je l’ai lancé tout seul, sans co-fondateur, comme un grand garçon, et après 5 ans, j’en suis encore propriétaire (historiquement je vends ou change avant ça).

En 5 ans, il y a eu énormément de chemin parcouru. Il y a eu aussi beaucoup de moments difficiles, mais aussi ces moments de joie et fierté qui font oublier les moins bons. Je me suis amusé à relire quelques uns de mes billets sur la naissance et l’évolution de DashThis. Qui se rappelle de Sniffy?

sniffy

Et oui, DashThis n’est pas né dans la ouatte avec 45 employés et 10M$ en funding, mais plutôt d’un unique dude très motivé, littéralement dans son sous-sol, autofinancé et aidé par un gars en Inde et un autre aux Philippines parce que je faisais trop attention à mon fric pour payer plus cher.

Alors Steph, quels sont les points marquants de ton histoire jusqu’à maintenant?

De un, c’est dur de croire que j’aie pu vendre quoi que ce soit avec un truc visuellement créé par moi. Mais oui. Appararemment le besoin pour un produit comme le mien était plus grand que l’importance du visuellement beau. Jugez-en par vous-même. Mais ne riez pas trop car ça vendait plus que vous ne pourriez le croire!

Voici DashThis au fil du temps. Cliquez pour voir la page au complet.

v1-small

La V1. J’ai mis tout mon talent dans ce design. Le logo a été fait par un gars aux Philippines.

[Lire la suite…]

Petite réflexion sur les ventes, marketing et les premiers clients en mode startup

dt101020

Crois tu au principe Build it and they will come? C’est-à-dire que tu n’as qu’à faire un bon produit pour que les ventes et succès suivent?

Malheureusement, si tu es comme la grande majorité des entrepreneurs, tes clients ne viendront pas d’eux-mêmes. Tu peux croire que tu es l’exception, mais t’as de bonnes chances d’être déçu. Rendu là, pourquoi ne pas essayer la prière ou l’autosuggestion pour générer des ventes?

En réalité, quand vient le temps de faire du marketing, de développer les affaires, générer des ventes, trop d’entrepreneurs technos n’ont aucune idée par où commencer et ne font rien. Ou au mieux, font n’importe quoi.

Par exemple, mon ancien collègue insistait pour que je fasse des conférences. Une conférence quand tu es Seth Godin ou Stéphane Hamel c’est bon pour ta marque et ta notoriété, mais pour un ti-coune inconnu avec sa startup qui a zero clients, je vais te le dire bien franchement, tu perds un temps précieux et ça va te rapporter fuck all.

Niet. Nada. Zero. Rien. Pouet pouet.

Pire, espérer que les ventes viennent  toutes seules parce que ton produit est le plusse meilleur au monde, c’est comme espérer avoir un 6-pack sans effort en moins de 10 jours. Après tout, on dit que les ventes et marketing sont une taxe pour un mauvais produit, non?

Tu sais ce que tu as besoin quand tu démarres ton entreprise?

Non? T’es chanceux, je vais te le dire. Ouep, je suis grandissime de même.

[Lire la suite…]

Comment dépenser un million sans s’en rendre compte

dt110203

L’histoire commence avec un petit problème bien simple. Un client veut faire telle patente avec DashThis. Ce n’est pas possible dans l’état actuel des choses, mais comme c’est le gros bon sens et qu’on aime pas dire non à un client à priori, on va voir ce qu’on peut faire.

Mais c’est quoi ce petit problème Steph?

Et bien, c’est d’être capable d’éditer un widget une fois qu’il est créé. Ça semble stupide et trivial me direz-vous? Ça l’est. Ajouter, éditer, supprimer sont des fonctions de base élémentaires dans n’importe quel outil.

Pas pour tout le monde faut croire.

Pour faire ça simple, notre ancien responsable des technos était contre l’idée de permettre l’édition, peu importe que le client trouve ça aussi sensé que de se peigner avec une cuillère à soupe. Donc, l’édition d’un widget a viré en débat interne plutôt inutile.

Comme Steve Jobs qui nous disait qu’on tient notre iPhone de la mauvaise façon…

iphone-4-reception-issues_21

« Éditer un ±£¢$/”@ de widget sibole, c’est tellement évident que les clients nous demandent où est cette fonction! » Disais-je. « Pire, on doit leur répondre le plus sérieusement du monde que la bonne façon est de supprimer et recréer! ».

Ça pis le serveur au restaurant qui nous dit qu’on doit boire notre bière dans une assiette parce qu’il garde ses verres pour décorer les toilettes, c’est pas mal pareil.

[Lire la suite…]