Un modèle freemium pour Twitter?

Quelle coïncidence. En même temps que je donne une seconde chance à Twitter, voilà que j’apprends qu’ils offriront bientôt des comptes payants sur le modèle freemium. Quelle bonne idée! Le modèle freemium est d’offrir un produit ou service gratuit puis de faire payer un frais pour de la valeur ajoutée.

Zéro revenu comme dans rien pantoute, niets, none, nada

N’oublions pas que faire un service populaire est une chose, le rentabiliser en est une autre. Et jusqu’à présent, malgré les millions en financement et ses 7 M de visiteurs uniques en février, les revenus sont un gros zéro. Certains diront qu’il faut s’occuper de la masse critique d’abord et du pognon ensuite. Peut-être. Perso, ça me rend insécure cette manière de penser.

Là où est le pognon

Dans ce cas ci, Twitter resterait gratos pour tout le monde, mais ferait payer pour des métriques et statistiques supplémentaires, de la vérification de compte ou n’importe quoi d’autre qui plairait aux entreprises. Parce que bien sûr, ce sont les entreprises qui sont visées.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!

Comment faire de l’argent en 3 étapes faciles

Je reçois régulièrement du courrier me demandant des recettes miracles pour faire de l’argent avec Internet. Évidemment, ça fait suite à mon billet « Devenir riche avec Internet sans se fatiguer ». Ces personnes n’ont pas compris le sarcasme du billet et qu’il n’est pas facile de devenir riche en ne faisant rien.

Mais bon, comme je tiens au bonheur de mon prochain, je leur ai concocté une petite recette bien simple pour faire un tas de fric. La voici.

Étape 1 : Trouver un flux monétaire

Un flux monétaire, c’est une activité où l’argent circule déjà. Par exemple, les stations-service pour faire le plein, les chambres d’hôtels, l’épicerie, la revente de billets de spectacle, etc. Bref, trouvez un flux monétaire qui existe déjà et où les gens sont habitués de dépenser. C’est plus facile que de faire sortir de l’argent pour de nouvelles dépenses.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!

Le futur des pubs vidéos?

Les vidéos en ligne, c’est très populaire. C’est connu. Les revenus que ça génère, c’est autre chose. Même Youtube ne fait pas une tonne de fric, autour de 90 M$ en 2008, malgré son énorme trafic et ses 100 M de vidéos visionnés par jour!

Et si on faisait comme les jeux vidéos?

Vous savez, la pub dans les jeux vidéos est devenu une p’tite mine d’or avec les annonces et le branding placé ici et là directement dans le jeu. Et si on appliquait ça aux vidéos? Et si en plus, on faisait ça aussi facile que AdSense? C’est-à-dire que n’importe qui peut mettre une pub dans des vidéos? C’est ce que les gens de Zunavison ont dans la tête.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!

Pourquoi pas des jetons pour Facebook?

En faisant de la lecture du nouveau kossin de Facebook, j’ai trouvé intéressant des commentaires portés sur des modèles de revenus. Entre autres, il y en a un qui propose de charger 0.25$ la minute d’utilisation d’une application et d’en reverser 0.08$ au développeur.

Le kossin de Facebook comme tel est de vérifier les applications Facebook et leur attribuer un sceau de confiance. Et ceci, pour la modique somme de 375$. Si 10% des 48 000 applications le font, alors ça rapportera 1.8 M$. Un frais annuel (vive la récurrence!). Mais ça représente des pinottes par rapport au gouffre à cash qu’est Facebook. Perso, je n’y crois pas. Du moins, pas pour faire vivre la bête. Sans compter que ça ressemblera plutôt à 1% des applications que 10% qui vont se faire vérifier. Et encore.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!

Quels impacts aura la crise économique sur les startups Web?

Le bordel est pris aux Etats-Unis avec le rejet, hier, du plan de sauvetage de 700 MM$ pour sauver les conneries de quelques individus trop greedy. Plusieurs bourses ont chuté dramatiquement, la pire chute depuis 1987. On parle de pire depuis 1929. Le pétrole à descendu et l’or à grimpé (je ne suis pas économiste, mais quand l’or grimpe, c’est que les gens placent leur billes dans des valeurs sûres).

Alors, ça change quoi dans notre vie? Aujourd’hui, pas grand-chose tant qu’on ne va pas consulter notre relevé de placements (ce que j’hésite à faire). En 2001, lors d’une même crise, j’avais des placements qui avaient chuté de 50%. De quoi causer un peu d’insomnie.

Et demain? Alors là, c’est de la spéculation. Pour le Web par contre, j’aurais tendance à dire que ça ne sera pas plus rose qu’ailleurs. Surtout pour les startups. En fait, je pense qu’il y a trois types de startups et que peu d’entre elles survivront. Comme en 2000-2001.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!

Beaucoup d’amis, mais où sont les dollars?

C’est pas parce que ce blogue est en mode « c’est l’été, on chill un max » qu’il faut arrêter de penser au business et à faire du fric. Parlant de fric, voilà un article intéressant sur les réseaux sociaux et leurs revenus : Many New ‘Friends’ to be Made Online, But What About Dollars?

À eux seuls, MySpace et Facebook ont 73 et 37 millions (tiens, les même chiffres, mais inversés, étrange…) d’utilisateurs selon ComScore. J’imagine que quelques uns sont redondants dans ce décompte. Mais bon, ça fait tout de même un joli paquet de personnes. Un gros marché potentiel. A big market comme dirait l’autre.

Si on se rappelle que Facebook a été valorisé à 15 MM$ avec la participation de Microsoft, quoi penser lorsqu’on prévoit des revenus de 350 M$ pour 2008 (avec un trou de 150 M$ dans le cash flow)? On est loin de la machine à imprimer des billets comme Google et ses 10 MM$ de revenus après seulement deux trimestres en 2008.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!

Trafic Web, Google et les œufs dans le même panier

Si Google changeait son algorithme ou bien qu’il avait une dent contre moi et mes sites puis décidait de me foutre dans le bac à sable ou pire, à la poubelle, je perdrais plus de 50% de mon trafic, tous sites confondus. Par conséquent, je perdrais fort probablement 50% des revenus générés par ces sites.

D’un point de vue webmaster, Google a du bon puisqu’il apporte beaucoup de trafic qu’on n’aurait pas autrement. Les autres outils de recherche génèrent au total, environ 2% du trafic (merde, ils foutent quoi?).

Par contre, ça a du mauvais quand on n’aime pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Mes sites ne sont pas créés en fonction de Google, mais finissent par être ingérer par le monstre et les visiteurs arrivent par camion depuis et ce, de façon constante.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!

Le corporatif, la voie payante du Web 2.0?

Alors, après tout ce temps, quels sont les modèles d’affaires du Web 2.0? Quel site, parmi les vedettes grand public du Web 2.0, a trouvé sa mine d’or et est devenu une machine à imprimer de l’oseille comme Google?

En fait, si j’essaie de voir là où on peut faire un peu de fric, j’en arrive à créer trois catégories d’utilisateurs du Web.

Ceux qui se divertissent

Ce sont ceux qui vont sur Facebook, Youtube, twitter et autres sites du genre pour socialiser ou perdre un peu de temps. Ces personnes sont très concentrées sur le divertissement en question.

Comment faire du fric avec eux? La pub? Oui, un peu. Mais de là à devenir une vache à lait? Facebook a les nombres tant en trafic qu’en utilisateurs et pourtant, on attend encore que la caisse sonne. Sans compter que le taux de clic est exécrable. Faire payer pour un service premium? HA HA, elle est bonne celle là. De toute façon, pour un site qui sera rentable, 100 ne vivront pas très vieux.

[Lire la suite…]

Partage avec tes potes!