10 façons de rater un projet web

Comment peut-on se planter sur le web? De plusieurs façons. C’est probablement illimité même. En terme d’échec, les possibilités n’ont de limites que votre imagination en fait, non? Voici un top 10 de mon cru.

Notez que je parle de projets web commerciaux et non de projets personnels.

10- Ne pas savoir pourquoi

Pourquoi? Oui, pourquoi. Que doit faire votre site? À qui s’adresse-t-il? Un site web est un outil pour aider un client à compléter une action. Acheter, s’informer, s’abonner, etc.

Si vous êtes sur le web pour n’avoir qu’une vitrine, c’est inutile d’avoir un site hi-tech à la sauce web 2.0 avec plein de fonctionnalités bidon. À l’inverse, si le but est d’offrir un autre canal de distribution pour vendre vos produits, il faut que l’accent soit mis sur l’aspect vente.

Bref, ne pas être sur le web pour faire comme les autres. Pourquoi voulez-vous être en ligne?

9- Ne pas savoir comment

Ce n’est pas une erreur en tant que tel puisqu’il y a un tas de professionnels pour aider les entreprises. Mais comme dans plusieurs cas que j’ai vu, des entreprises essaient de tout faire par eux même. Or ce n’est pas parce que nous avons un email que nous sommes spécialistes du web.

Faire appel à des spécialistes en affaires électroniques peut éviter bien des tracas en plus de sauver du temps et de l’argent.

8- Négliger les outils de recherche

Mes potes chez NVI – Stratégie web font des outils de recherche leur pain et leur beurre. Non seulement il doit avoir une raison, mais ils doivent surtout fournir des résultats. Sachant que la majorité des nouveaux visiteurs proviennent des outils de recherche, il est primordial et même vital d’optimiser un site web pour les outils de recherche.

Autrement dit, un site de chocolat aux cerises doit être dans les résultats d’une recherche de chocolat aux cerises. Sinon, ce sont des clients potentiels de perdus.

7- Ne pas informer

D’accord, l’information tue l’information. Mais c’est une chance que je préfère prendre plutôt que de ne pas donner assez d’information. Ne trouvez-vous pas frustrant de visiter un site web et devoir envoyer un email pour connaître les spécifications ou le prix d’un produit?

Il ne suffit pas que de dire n’importe quoi pour donner de l’information. Il faut se demander ce que le client recherche, que doit faire votre site (le #10) et il faut que votre site donne l’information nécessaire pour répondre aux questions et/ou compléter l’objectif du site.

6- Négliger sa présence web

Il y a de ces sites qui sont des horreurs. Tant qu’à faire quelque chose de médiocre, aussi bien ne rien faire du tout. Après tout, c’est votre image qui en souffrira.

Si vous ne croyez pas au web ou que vous en avez pas besoin, une simple vitrine fera amplement l’affaire. Ce sera toujours mieux que de mettre en ligne des pages web avec des fautes, des images brisées ou des liens non fonctionnels.

5- Faire affaire avec plusieurs entreprises

Le design est fait par ABC, l’architecture par DEF et l’intégration par GHI. Tout le monde tire la couverte de son bord pour être le spécialiste et met en doute les compétences des autres.

Je suggère plutôt de faire affaire avec une seule entreprise qui s’occupera de tout le projet. De l’analyse des besoins à sa mise en ligne. Le projet final sera ainsi conforme aux attentes.

4- Négliger le service à la clientèle

Vous répondez au téléphone dès qu’il sonne, mais vous répondez à un email dans la semaine suivante… si vous y répondez! Je pense qu’un client n’est pas impressionné quand son appel est traité immédiatement. Je pense par contre qu’il est impressionné quand il envoie un email et qu’il a une réponse dans l’heure qui suit.

Par expérience, traiter le service à la clientèle par le web aussi bien que par téléphone est très bénéfique pour l’entreprise.

3- Ne pas mesurer les résultats de ses efforts

Comment savoir si notre investissement sur le web a été profitable si on ne mesure pas? Quels sont les objectifs et quelle est la mesure de succès? Quels sont les indicateurs de performance? Il est primordial de bien mesurer la performance d’un site web pour améliorer le retour sur investissement et corriger les failles.

Pour des mesures fiables et une analyse pertinente, faites appel à des experts en analyse de performance web.

2- Ne pas avoir de stratégie

Le métier de stratège web n’a pas été inventé que pour donner de beaux titres. Autant qu’on n’aurait pas idée de lancer une entreprise conventionnelle sans une vision stratégique, autant qu’il faut avoir une stratégie pour guider un projet web.

Autrement dit, on devrait avoir une stratégie qui défini :
– Une vision, où se voit-on dans le futur?
– La situation actuelle, le marché, nos forces et faiblesses
– La cible, là où on veut se rendre
– Les moyens qui seront pris pour atteindre la cible

1- Ne pas répondre à un besoin

C’est la règle de base en affaires : Votre offre doit répondre à une demande. Si génial soit-il, si bien fait soit-il, si votre projet web n’intéresse personne alors ça ne fonctionnera pas. Que pensent vos connaissances de votre projet?

Personnellement, ma règle est que si moi-même je n’utiliserais pas mon propre projet, il y a peu de chances que ça intéresse les autres.

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇