2008, l’année du crash 2.0?

Quoi de mieux qu’un retour des fêtes pour annoncer la fin du monde? Dans ce temps de prédictions pour l’année, je n’annoncerai pas la déconfiture du Web 2.0, mais peut-être qu’il y aura une correction? En fait, j’ai été amené à parler de crash 2.0 suite a cette lecture et celle-ci.

Le scénario est plutôt simple : Suivant la possible récession aux Etats-Unis, les investissements se feront plus rares. Plus rare veut dire que seront chanceux ceux qui auront de l’argent pour un site Web 2.0 sans modèle d’affaires. (Tiens tiens, ça me rappelle le crash 1.0).

Les firmes de capital de risque qui se sont déjà mouillées dans des projets qui ne rapportent pas un iota chercheront à limiter leurs pertes en forçant des ventes ou des changements de cap brusques (Tiens tiens, ça me rappelle le crash 1.0).

Investisseurs en panique veut dire belles occasions d’acquérir de bons sites pour pas cher. Ceux qui ont de l’argent auront tout le loisir de ramasser les sites avec un potentiel puis de garnir leur portefolio en attendant la fin de cette mauvaise passe économique (Tiens tiens, ça me rappelle le crash 1.0).

Entrepreneurs pleins de bonne volonté se rendront compte que leur modèle d’affaires est nul, qu’ils ne feront jamais beaucoup de revenus puis que de toute façon, que leur idée est moche et qu’il y en a des dizaines comme la leur. Tout le monde se poussera vers la publicité pour attirer les revenus à court terme. Beaucoup d’offre, moins de demande : Les prix tombent. Les revenus aussi. Il faut couper dans les dépenses : On fout le monde dehors (Tiens tiens, ça me rappelle le crash 1.0).

D’autres startups essaieront de changer leur modèle de revenu en passant du modèle entièrement gratuit à un modèle gratuit et valeur ajoutée payante. Décision très risquée quand la communauté n’est pas assez solide, mais surtout quand il y a plusieurs produits subsituts gratuits. (Tiens tiens, ça me rappelle le crash 1.0)

Du coup, ces belles startups et ces beaux projets qui devaient nous rendre riche en moins de quelques mois deviendront tout au plus des passe-temps amusants. Avec AdSense, on pourra se payer un bon repas tous les mois. Pour deux les bons mois. (Tiens tiens, ça me rappelle le crash 1.0)

Bref, est-ce que ça va arriver? Si ce n’est pas un crash, je crois au moins à une correction. C’est-à-dire que les projets qui ne sont pas viables ne pourront éternellement vivre sur le financement ou encore sur leur chèque AdSense de 100$ par mois. Donc, de tous les trucs apparus ces derniers mois, les plus prometteurs (lire ceux qui font déjà des revenus) resteront. Les autres? Ça fera de bonnes blagues à raconter au prochain party de Noël. (Tiens tiens, ça me rappelle le crash 1.0)

Qu’en pensez-vous? Arrivera, arrivera pas?

Partage avec tes potes!
  • laurents91

    Crash ou pas (même si je penche pour une grosse baisse des financements moi aussi) je demeure par contre convaincu que même des sites récents ou à venir pourront tranquilement faire leur trou (plus facile en cas d’auto-financement)
    en fait je vois en un éventuel crash quelque chose d’un peu salvateur qui va déblayer et alléger un peu le paysage de tout ces réseaux sociaux auxquels je ne crois pas et autres concepts.
    Une occasion pour le web de mûrir véritablement en éliminant les inutiles voire les nuisibles.
    Presqu’une opportunité en somme et pas que pour reprendre à bon compte des sites, mais quelque chose qui augmentera un peu plus la crédibilité de l’outil

  • http://stephguerin.com Steph

    Ça, je suis d’accord. Un beau ménage qui enlève le mauvais pour ne garder que le bon.

  • http://www.marthiii.com Martine

    Bonjour et bonne année 2008! Si je peux me permettre d’apporter ma contribution ici, j’aimerais dire que je crois que, comme dans le domaine de la musique (que je connais mieux que le web), on verra bientôt un retour à des produits plus organiques…. moins léchés et moins pompeux. Les groupes s’auto produisent sous leur propre labels et se préparent à faire des tournées, à rencontrer les gens. Je crois que pour le web, ça sera pareil. Les créateurs devront descendre dans la rue, serrer des mains, se rapprocher de leurs visiteurs et de leurs annonceurs. J’imagine que ça fera du bien, un peu de chaleur dans les liens d’affaires! Ou… Peut-être que j’suis trop idéaliste? J’sais pas… Lennon chantait : You may say I’m a dreamer, but I’m not the only one.

  • http://www.elaee.com Claire Romanet

    idéaliste Martine, certes, mais vous avez bien raison. Les nouveaux médias ne doivent (et ne peuvent) en aucun cas remplacer le contact humain.
    Pour rebondir sur l’aspect économique (crash ou pas crash), je pense qu’on aura un peu plus dans quelques mois, dès lors que nous aurons les bilans de toutes ces sociétés récemment achetées à prix d’or par les groupes. Quand nous verrons que les résultats ne peuvent être aussi attractifs que les montants déboursés, tout le monde se calmera.

    Reste qu’il y a néanmoins de nouveaux business models à trouver, que ce soit pour la musique, la VPC, les groupes de presse ou autres… Il y a encore beaucoup de chemin à faire et tout l’intérêt du web, c’est de faire émerger de nouvelles idées, où tout un chacun sera de plus en plus actif (et là, la boucle est bouclée, pour faire plaisir à Martine)…

    J’en profite, Steph, pour te souhaiter une année aussi croquante que celle que tu nous as donné avec tes billets. Bonne continuation.

  • http://stephguerin.com Steph

    En d’autres mots, vous me parlez du Web local, ce à quoi je crois beaucoup pour l’avenir. Sinon, je me vois mal descendre dans la rue à Hong kong ou Los Angeles pour serrer des mains si mon marché est mondial 😉

  • http://www.marthiii.com Martine

    Bonjour Claire et merci de me rassurer! J’suis allée visiter ton blogue. Très humain, ça fait du bien!

  • http://www.marthiii.com Martine

    Salut Steph! Au fond, je crois que tout est dans le ton, dans la disponibilité et dans l’attention et l’écoute de nos clients, de nos contacts… Aujourd’hui avec skype et une webcam, c’est facile de se faire des amis à Paris, à New-York ou à Tombouctou! Pour moi c’est nouveau la vidéoconférence alors c’est clair que j’suis émerveillée! Du coup Hong kong se trouve dans ton salon! Les membres de l’équipe Google sont tellement disponibles, malgré la dimension colossale de l’entreprise que j’suis toujours épatée. J’ai déjà discuté avec une conseillère à 4h du mat qui se trouvait en Australie et j’ai été servie comme si j’étais une pote de longue date! Ça, ça donne le gout de créer des liens solides! Cette attitude, combinée à un slogan comme «Don’t be evil», ça fait un changement vachement zen dans le monde du commerce et ça me redonne confiance en l’humanité! Encore une fois, j’suis peut-être naïve? Sauf que le service est là, disponible en tout temps, courtois, poli, attentif et amical… j’veux dire, c’est du concret! On est loin de «la macdonald» là !!!

  • http://www.productionmyarts.com/blog MY Arts

    Très intéressant et enrichissant comme propos.

    Mais, ça n’arrivera pas. Car le monde ne s’écroulera pas, même si le monde a l’air tout croche. Ça fait un siècle que des artistes disent que la peinture est morte ou dépassée. Ben non! Ya toujours et encore des artistes qui font de la peinture. Ya même des artistes essayent de maintenir un blog et s’intéressent aux autres qui ne parlent même pas de l’art!!

    Web 2.o vivra ben plus longtemps que vous, moi et d’autres qui sont nés hier et aujourd’hui. 🙂

  • http://doekia.sosblog.fr doekia

    Est-ce que c’est pas un peu scier la branche sur laquelle on est assis? buzzer autour du crash2.0 c’est quelque part le provoquer. Un financier voit que la tendance est à la récession, il retire ses billes. Je suis d’accord sur l’aspect qualitatif face au quantitatif mais étant juste dans le groupe des cibles les portails gratuit avec publicité faiblement intrusive m’apparait plus enrichissant que les galère spyware, malware, adware qui immanquablement obligerons les logiciels anti- associés, car là il n’y a pas photo, soit j’achète, soit je coupe ma connexion internet.
    Mon portail local avec 3 francs, six sous (oui en France on est à l’euro mais l’expression reste), bernique, mon réseau social kaput.
    Si la bulle est trop grosse, pourquoi ne pas essayer de la dégraisser plutôt que l’option explosive?

  • http://stephguerin.com Steph

    Perso, j’essaie de prendre des décisions d’affaires qui ne vont pas en direction d’une bulle. Comme avoir un produit qui répond à une demande et surtout, avoir un modèle d’affaires pour rentabiliser le tout.

    Sur mon blogue, mon rôle est d’attirer l’attention sur les dangers de la spéculation et des décisions hâtives. Il y a plein de beaux projets amusants. Mais un projet amusant qui ne rapporte pas une « cenne » (vous avez les francs, on a nos cennes!) peut s’avérier coûteux.

  • http://blnk.ca Sébastien Morin

    Personellement, j’aimerais bien que l’on se débarasse de l’expression “2.0” une fois pour toutes. Je vote pour le crash, go!

  • http://www.marthiii.com Martine

    Fasciste!