Comment transformer un bled perdu en incontournable

Je suis de retour de notre traditionnel voyage de vélo de montagne de la St-Jean entre potes (le frère et le pote Chris). Encore une fois cette année, la météo nous a permis d’aller rouler près de 100 km dans les sentiers de Kingdom Trails à East Burke au Vermont.

East Burke?

Ouais, East Burke. Un bled perdu dans le milieu des montagnes du Vermont aux États-Unis. Des champs à perte de vue, des vallées, des vaches, des moustiques, des ours et une poignée d’habitants. C’est ça East Burke.

Pourquoi on va là?

Parce qu’à ma connaissance, c’est le meilleur coin pour le vélo de montagne dans nord-est de l’amérique. Pourtant, je suis servi ici à Québec avec des sentiers à 2 minutes de chez moi. Mais ici, il n’y a rien d’organisé si ce n’est quelques corvées d’une poignée de trippeux. Là bas, c’est une véritable entreprise communautaire qui fait virer la région.

La différence américaine

Ici, les beaux sentiers sont souvent démolis par les 4-roues, les moto-cross ou les bûcherons. Pire, les sentiers sont souvent fermés par les résidents de chalets qui ne veulent pas des méchants cyclistes dans leur cour.

Là bas, c’est toute la communauté qui se rallie derrière le projet. Les résidents et propriétaires de terrains ont accordé des droits de passage pour bâtir et entretenir des sentiers de toute beauté. Tout ça pour attirer les touristes amateurs de plein-air, faire rouler l’économie locale et promouvoir leur belle région.

Le syndrome du pas dans ma cour

À ma connaissance, toutes les initiatives pour développer le vélo de montagne dans la région de Québec ont échouées. Il y a toujours une bande de zigotos pour nous mettre des bâtons dans les roues (littéralement). Par exemple, je pense à St-Émile où des résidents se plaignent des cyclistes qui stationnent leurs autos dans leurs rues…

Bref, au lieu d’attirer les amateurs de ce sport ici, c’est nous qui allons voir ailleurs. Des cyclistes américains croisés à Burke nous disaient qu’ils allaient à Québec prochainement. Ils nous ont demandé où faire du vélo ailleurs qu’au Mont-Ste-Anne. Si on connaît plusieurs sentiers, il nous est difficile de leur indiquer sur une carte où aller exactement. Pas aussi facile que dire « Va a Burke, tu vas tripper en débile malade mental dude! ».

Steph et Chris qui ont beaucoup de fun!

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇