Est-ce que ça fonctionne le cold email?

Alors mon pote, tu viens de terminer la première version de ton produit, tu es prêt à lancer ta startup et vendre des millions d’exemplaires? Mais holà, tu te rends vite compte que d’aller chercher les 10 premiers clients est plus dur que d’aller chercher les 100 suivants.

Zut.

Toi qui pensait que ça serait facile. Submit URL dans Google et hop, les ventes entrent au camion. Malheureusement, si c’était si facile, ça ne serait pas amusant.

Alors quoi? Tu te dis que tu vas contacter des clients potentiels. Bonne idée! Ça semble logique. Si la montagne ne vient pas à toi, va à la montagne tsé! Et puis, contrairement à du cold call, le cold email ce n’est pas gênant.

Mais avant de perdre ton temps, tu décides de chercher sur Google pour voir si d’autres ont déjà passé par là et s’ils ont eu du succès. Bonne idée! La question : Est-ce que ça fonctionne le cold email?

La réponse courte : Non.

La réponse longue. Non.

Aux débuts de DashThis, et même encore récemment pour tester, j’ai dû envoyer pas moins de 1000 emails à des prospects ciblés. Des fois j’avais un nom de personne, des fois non.

A/B testing a fond. Utilise Linkedin pour trouver les bonnes personnes. Teste plusieurs approches. Essaie d’entrer par les ventes. Essaie d’entrer par le support. Essaie d’entrer par la direction…

Résultat? Beaucoup d’efforts pour pas grand-chose. Ho oui, j’ai eu des clients directement grâce à ça. Un très bon même qui nous a donné notre 2e mandat d’importance.

La couille dans la soupe, c’est l’extensibilité de tout ceci (scalability). Si ça prend 1000 emails avec les efforts que ça implique (trouver, rédiger, envoyer et faire le suivi) pour générer 10 000$ de ventes, ça prend combien de emails pour générer 1M$? 50 000? 100 000? C’est beaucoup. C’est trop. C’est juste une mauvaise stratégie.

Et le pire, c’est qu’il n’y a aucun bénéfice résiduel contrairement à un blogue qui génére du business à long terme. Un bon billet de blogue pourra rapporter du trafic qualifié pendant des années.

Un email envoyé? L’effet ne dure quelques secondes s’il a été ouvert et lu. Good luck with that!

Good luck? Oui. Sérieusement, combien de fois avez-vous acheté un produit suite à un cold email que vous avez reçu? Le plus drôle c’est qu’on essaye quand même de se convaincre que nous, ce n’est pas pareil.

Alors, est-ce que vous attraperez quelques clients sur le volume envoyé? Oui, possiblement. Mais ce n’est rien de bon à long terme. En plus que ça n’aide pas à créer de bonnes relations quand ça commence par un email non sollicité.

Même avec Linkedin, en trouvant la bonne personne à qui parler et en se faisant introduire, ça ne donne pas grand-chose.

L’idée, c’est d’arrêter de voir à court terme et d’essayer de pousser des ventes dans la gorge des prospects. L’éducation, aider les gens à régler leur problème, même si ça ne paie à court terme, et l’implication dans la communauté sont nettement plus payants. C’est un marathon, pas un sprint.

Alors, est-ce que ça vaut la peine de faire du cold email? Au mieux, c’est bon pour peaufiner notre message et notre communication. Sinon, c’est une perte de temps.

Partage avec tes potes!
  • http://www.mixia.ca/netflix/ Thierry

    Après avoir testé le « cold email », j’arrive au même constat. Ça ne fonctionne pas. Et ce, même si ont prend le temps de cibler. Les gens doivent venir par eux même.

  • http://alizerh.blogspot.ca/ Cybele Rioux

    Bon article !
    L’inverse fonctionne mieux : trouver des façons de rencontrer des clients potentiels en personne (congrès, chambres de commerce, formations, etc.) et ensuite leur envoyer des courriels de suivis ou leur rappeler ce qu’on a sur le blogue qui pourrait les intéresser, etc. C’est plus long mais la rentabilité est meilleure.

  • http://www.marketeur.biz Christian

    Très bien dit:

    “Et le pire, c’est qu’il n’y a aucun bénéfice résiduel contrairement à un blogue qui génére du business à long terme. Un bon billet de blogue pourra rapporter du trafic qualifié pendant des années.

    Un email envoyé? L’effet ne dure quelques secondes s’il a été ouvert et lu.”

    Il est plus facile de vendre si vous entretenez une belle relation avec votre client (blogue), que si vous faites du porte-à-porte.

    Christian

  • http://www.uniksolution.ca Frédéric Dubé-Fournier

    Sujet intéressant comme toujours. Par contre, je vois mal une nouvelle entreprise toute récente baser sa stratégie d’acquisition de nouveaux clients via un blogue qui est disons-le, une stratégie sur du long terme. Le cold email n’est effectivement pas très efficient, voir vraiment mauvais. Par contre, quand on commence, on n’a pas le choix d’y aller avec le “cold n’importe quoi”. Question de survis! Personnellement, j’ai déjà eu de bons résultats avec ce genre d’approche (1 rendez-vous pour 10 emails envoyés), mais on atteint rapidement les limites des bons emails à envoyés…

  • http://stephguerin.com Steph

    @Fred « Par contre, quand on commence, on n’a pas le choix d’y aller avec le “cold n’importe quoi”. »

    Entièrement d’accord. Faudrait que j’écrive 1-2 sur tout le n’importe quoi que j’ai fait. j’ai eu des clients et ça a rapporté de l’argent qui a permis d’avancer, mais ce n’est juste pas tenable a long terme.

    Do anything, but do something!

  • http://www.uniksolution.ca Frédéric Dubé-Fournier

    Nous sommes 100% en harmonie avec cela.

    En attente de l’article “Cold n’importe quoi” avec impatience :o)

  • http://www.methodeargent.net/ Gagner de l’argent en Bourse

    Exactement le style d’idee dont je me fesait a propos de ce sujet, merci grandement pour ce succulent billet.