Est-ce qu’une PME peut encore ignorer le Web?

En lisant le billet d’Étienne Chabot sur sa campagne Web pour Meubles Rive-Sud, je pense à ma conjointe qui travaille pour une PME du secteur manufacturier. Celle-ci existe depuis 25 ans et a connu de très belles années. Cependant, crise économique oblige, beaucoup de PME connaissent un ralentissement qui affecte les ventes, les emplois, le moral et l’avenir.

Et le Web là dedans?

De mon œil d’expert d’Internet, ça fait des années que je répète à ma copine que la compagnie est déficiente, voire handicapée, côté Internet. On parle ici d’une entreprise qui vend partout dans le monde. Design des années 1990. Pas d’outil de Web analytique. Pas d’optimisation pour les outils de recherche. Pas de vision Web. Pas de contenu adapté au Web. Etc. Un site Web créé de toute bonne foi par des programmeurs quoi. Pour le marketing et l’outil de vente, on repassera.

Faciliter la tâche aux compétiteurs

Résultat? Ils ne sont peu ou pas trouvables sur le Web. Mais leurs concurrents, eux, le sont. Leur marché étant mondial, comment pensez-vous qu’un client potentiel recherche un fournisseur? En commandant un CD-ROM via les Pages Jaunes ou par un bon vieux trade show? Par notre ami Google bien sûr. Est-on surpris?

En ayant aucune présence sur Google, combien de ventes sont allées dans les carnets de la compétition?

Est-il trop tard?

Non, mais il est minuit moins cinq. On ne rattrape pas un retard de 10 ans en 1 mois. Mais mieux vaut tard que jamais.

Que faut-il faire?

Premièrement, il faut donner un mandat à des spécialistes allumés qui connaissent vraiment la bête. En effet, cette compagnie, comme bien d’autres, pense qu’il est préférable et moins coûteux de donner la stratégie Web aux techniciens informatiques à l’interne. Ils sont capable de faire ça eux, du HTML. Mais une présence Web profitable pour une entreprise, c’est bien plus que du HTML.

Donner la stratégie Web au gars qui répare les ordis?

Une stratégie Web, c’est des contenus bien rédigés et adaptés pour le Web, pas pour une brochure papier. C’est une structure pour bien sortir dans les engins de recherche devant ses compétiteurs sur des mots clés pertinents. C’est une architecture d’information qui fera qu’un visiteur fasse une action qui mènera à une vente. C’est un processus d’analyse et d’adaptation pour comprendre ce que font les visiteurs, ce qu’ils recherchent et définir des moyens pour mieux les servir. C’est des moyens de promotion pour attirer des visiteurs ciblés sur son site Web. Et plus encore.

Bref, pour cette compagnie comme plusieurs autres, ça prendra un réveil à l’interne avant toute chose. Il leur faudra cesser de voir le Web comme l’extension du dépliant imprimé laser couleur, mais plutôt comme un outil de marketing, de communication et de relation client. Enfin, il leur faudra aussi accepter qu’ils n’ont ni les compétences ni le temps à l’interne pour réussir sur le Web.

Partage avec tes potes!
  • phil

    T’es toujours aussi fort !

    Je rajouterais un point, souvent on oublie aussi le coût réel du gus qui répare les ordis et à qui on demande de faire le site. Le mec il y passe 1 mois, 2 mois ! Pour faire un truc moyen (je suis sympa) qu’un pro aurait fait en 3 jours.
    Je ne parle même pas de la stratégie.
    C’est du calcul de petit bras, de l’économie de bout de chandelle sans vision réelle de l’outil.
    C’est comme demander à la secrétaire de faire un flyer car elle sait utiliser word :D.

  • http://stephguerin.com Steph

    @Phil « C’est comme demander à la secrétaire de faire un flyer car elle sait utiliser word »

    Ça résume bien ce qui se passe dans plusieurs PME. Malheureusement.

  • Pascal

    Tu as raison! J’insisterai aussi sur l’ergonomie… trop souvent les programmeurs ne connaissent rien sur le design d’interface parce qu’on est jamais sensibilisé à cela… personnellement j’en ai bâtit des choses laides avant de lire le livre “Don’t make me think” de Steve Krug.

    J’aime dilbert, je reconnais bien mon patron… Est-ce mauvais signe? 🙂

  • Albert

    Combien de compagnie n’ont pas de département juridique? C’est autant essentiels pour faire respecter certaines propriété intellectuel qu’on a développé.

    Certaines personnes se lancent en affaire sans plan d’affaires. C’est pourtant essentiels.

    Pour avoir une bonne présence sur le web, Steph, ne faut-il pas y avoir à l’intérieur de la boite un département du marketing avec des spécialistes qui comprendrons l’utilité de tes services et qui seront en mesure de gérer et de calculer les retombés?

    C’est pas tout d’offrir un produit. Il faut un acheteur dans l’entreprise qui comprend le produit. Et ça il n’y en a pas beaucoup. Les meilleurs spécialistes ne sont pas des travailleurs autonome, ils sont sur la liste de paye.

    Donc avant d’offrir un service dans une entreprise il est important de savoir si le staff peut faire un suivis de la présence web de sa compagnie.

  • http://stephguerin.com Steph

    @Albert Ces entreprises ont souvent un responsable du marketing. C’est lui qu’il faut éduquer et qui doit comprendre les enjeux du Web.

    Sinon, c’est comme engager un avocat ou un comptable à temps plein. Ça serait trop coûteux pour rien alors qu’on a besoin de ses services quelques fois dans l’année.

  • http://www.ressacmedia.com/blog/ Chuck

    On ne peut ignorer les sociaux médias en ce qui a trait au PME… c’est comme ce fermer les yeux ou se boucher les orreilles en disant que ce n’est pas relier a leur compagnie ou ce qu’ils offrent.

    Dans 10 ans, tout le monde vont être en ligne, comment peut-on ignorer ce trend?

    Lisez le nouveau Social Marketing Playbooy de 360i (360i.com/pdf/360i-Social-Marketing-Playbook.pdf) si sa vous intéresse dans emprendre plus, sa vaut le 20 minutes de lecture. 🙂

  • http://www.hereticmarketer.com Etienne Chabot

    Salut Stéphane,

    Tout simplement merci pour ce billet. Tu le sais, c’est demandant en titi de battre une trail où personne n’est passé avant (Je parle de la trail des médias sociaux pour les PMEs). Il n’y a pas de success story retentissant sur lequel se baser pour dire, “regarder comme ca marche!”. C’est juste de gros travail de défirchage et de persuasion direct à la base. Il faut persister. Tes mots d’encouragement me font doublement plaisir!

    à bientôt.

    Etienne

  • http://www.zackbrandit.com Jean-Paul

    Bonjour Steph,

    J’apprécie beaucoup ta façon de rendre tes information.

    Pour revenir à ce billet, hélas, c’est une réalité.Il existe encore des chefs d’entreprises, des responsables marketing qui n’ont pas encore compris l’enjeu que représente l’outil internet dans leur stratégie de développement.
    C’est une prise de conscience qui se fait en interne.
    Et quand c’est fait, faut pas lésiner sur les moyens si on veut toujours rester dans la course et ne pas voir son business disparitre.

    A bientôt
    Jean-Paul

  • http://carmengerea.com Carmen Gerea

    Parfaitement d’accord avec toi. D’ailleurs j’ai du mal à comprendre qu’on doive faire encore du marketing Internet 101 ou même du marketing 101 tout court.

    Par contre, petit bémol : ce n’est pas toujours une question de volonté de la direction ou du département de marketing, ni de prise de conscience, c’est une question de s’y mettre. Ça relève peut-être plus de la culture organisationnelle que des individus.

    Exemple : Mon marché (concurrents, distributeurs) est encore à la vitesse web 1.0. J’ai un site web qui est l’extension de ma brochure mais il fait « la job ». Pas assez de sous pour me payer LE site. En même temps, je continue de payer mes brochures à coup de 10k la version, au lieu de mettre ces sous dans mon site pour le rendre plus performant et générer un ROI plus intéressant.

    Peut-être que si dans la perception de l’organisation le web était un work in progress et pas une grosse dépense, ce serait différent.

    Mais bon, les individus contribuent à la culture organisationnelle…Et puis, toutes les excuses sont bonnes… 😉

  • http://www.curiosites-strat.com Jean-François

    Excellente façon de poser la question.
    Il se trouve que le sujet de l’utilisation des TIC par les PME est mon sujet de doctorat. J’ai donc vu toutes sortes de situations.
    Il émerge des études menées partout sur la planète et de mes études de cas dans des PME, que le principal frein à l’utilisation des TIC (et d’internet) par les PME est effectivement le manque de vision stratégique.
    Ceci dit, attention. Réussir sur Internet est avant tout une question de stratégie d’entreprise. Les formes de présence sur Internet pertinentes sont très variables en fonction du métier, de la structure, des processus, etc. des PME.
    Il n’est pas toujours pertinent d’être présent sur Internet. Le principal risque paradoxalement est celui de réussir et de ne pas être organisé pour livrer.
    Oui être présent sur Internet est un incontournable, mais pas de one-size-fits-all. Prendre une décision d’investissement dans une TIC (et de présence sur Internet) résulte d’une analyse pointue de beaucoup de facteurs (stratégie, processus et humain – culture et compétence), et comprend une part d’incertitude. Un des problèmes effectivement est que les PME n’ont pas ces compétences d’analyse en interne.

  • http://www.mckaulick.com Patrice Fiset

    L’idée de Meubles Rive-Sud est définitivement génial et autant Étienne Chabot que la companie de développement derrière le site ont eu de la chance.

    Ce cas est tout un wake-up call ce matin et me fait réaliser le problème que j’ai personellement, c’est que lorsqu’on me contacte pour un site souvent le client n’a pas d’idée de marketing et arrive avec un budget défini. Moi n’ayant pas l’expérience en marketing d’Étienne Chabot, je me retrouve confronté à faire un site certes beau visuellement et fonctionnel mais sans aucune approche marketing.

    Un client qui me contacte crois que je suis la première personne à parler afin d’avoir un site internet mais je réalise maintenant que je devrais être la dernière personne à qui parler.

    Il est donc crucial pour un e-marketer de s’entourer de développeur/designer et il est crucial pour un développeur/designer de s’entourer d’un e-marketer.

    Il devient alors essentiel d’offire plusieurs options au client.

    Coût pour le design du site sans approche marketing.
    ou
    Coût pour le design du site avec approche marketing.

    Quelqu’un a des suggestions?

  • http://www.hereticmarketer.com Etienne Chabot

    @Patrice Fiset
    Ce que j’aime dans ton commentaire c’est cette phrase: “Un client qui me contacte croit que je suis la première personne à parler afin d’avoir un site internet mais je réalise maintenant que je devrais être la dernière personne à qui parler.”

    Souvent ces clients potentiel m’appelle ou m’envoi un courriel. À chaque semaine, je me fais demander: “Hey Etienne, tu connais-tu des bonnes petites boites qui font du web, pas trop cher, genre des gars dans leur sous sol?”

    Premièrement, ce que je leur dis c’est qu’avant d’aller magasiner des faiseux de site web, essaie de planifier ta stratégie web.”Faire du web”, c’est vaste en titi. Quels objectifs vises-tu? C’est quoi ton historique web? etc Instruis-toi par toi même avant d’aller parler à des spécialistes! Aussi, si tu n’es pas en mesure de planifier ta vision web tout seul, engage des boites spécialisées là dedans, pas des graphistes ou des programmeurs.

    Une fois la planif faite, tu peux commencer à magasiner pour des exécutants mais sans stratégie, tu risques fort de te retrouver avec un beau petit site Flash qui sera ben cute mais qui aura autant d’impact que 10k brochures stockées dans les tablettes de ton entrepôt.

  • http://www.mckaulick.com Patrice Fiset

    Je dois maintenant m’assurer de

    A) Quand on me contacte, demander au client s’il a fait ses devoirs.

    b) S’il ne les a pas fait, de lui suggéré qu’il les fasse ou de les faire pour lui pour un certain montant.

    c) Me connecter à des marketers compétents qui seront prêt à me backer au cas où j’ai besoin.

    d) Avoir une idée des prix du marketer afin que je puisse pouvoir travailler sur un devis qui inclus mes coûts et les coûts du marketer.

    e) Me prendre un cour en e-marketing et ajouter un /e-marketer sur mon profil Twitter…

  • http://www.ressacmedia.com/blog/ Andrés

    By the way, vous pouvez voir le gagnant du concours La Foire aux Meubles et le Top 10 des Meubles Les Plus Laids du Québec 2009 ici:

    http://foire-aux-meubles.ca/?page_id=384