Est-ce qu’une PME peut encore ignorer le Web?

En lisant le billet d’Étienne Chabot sur sa campagne Web pour Meubles Rive-Sud, je pense à ma conjointe qui travaille pour une PME du secteur manufacturier. Celle-ci existe depuis 25 ans et a connu de très belles années. Cependant, crise économique oblige, beaucoup de PME connaissent un ralentissement qui affecte les ventes, les emplois, le moral et l’avenir.

Et le Web là dedans?

De mon œil d’expert d’Internet, ça fait des années que je répète à ma copine que la compagnie est déficiente, voire handicapée, côté Internet. On parle ici d’une entreprise qui vend partout dans le monde. Design des années 1990. Pas d’outil de Web analytique. Pas d’optimisation pour les outils de recherche. Pas de vision Web. Pas de contenu adapté au Web. Etc. Un site Web créé de toute bonne foi par des programmeurs quoi. Pour le marketing et l’outil de vente, on repassera.

Faciliter la tâche aux compétiteurs

Résultat? Ils ne sont peu ou pas trouvables sur le Web. Mais leurs concurrents, eux, le sont. Leur marché étant mondial, comment pensez-vous qu’un client potentiel recherche un fournisseur? En commandant un CD-ROM via les Pages Jaunes ou par un bon vieux trade show? Par notre ami Google bien sûr. Est-on surpris?

En ayant aucune présence sur Google, combien de ventes sont allées dans les carnets de la compétition?

Est-il trop tard?

Non, mais il est minuit moins cinq. On ne rattrape pas un retard de 10 ans en 1 mois. Mais mieux vaut tard que jamais.

Que faut-il faire?

Premièrement, il faut donner un mandat à des spécialistes allumés qui connaissent vraiment la bête. En effet, cette compagnie, comme bien d’autres, pense qu’il est préférable et moins coûteux de donner la stratégie Web aux techniciens informatiques à l’interne. Ils sont capable de faire ça eux, du HTML. Mais une présence Web profitable pour une entreprise, c’est bien plus que du HTML.

Donner la stratégie Web au gars qui répare les ordis?

Une stratégie Web, c’est des contenus bien rédigés et adaptés pour le Web, pas pour une brochure papier. C’est une structure pour bien sortir dans les engins de recherche devant ses compétiteurs sur des mots clés pertinents. C’est une architecture d’information qui fera qu’un visiteur fasse une action qui mènera à une vente. C’est un processus d’analyse et d’adaptation pour comprendre ce que font les visiteurs, ce qu’ils recherchent et définir des moyens pour mieux les servir. C’est des moyens de promotion pour attirer des visiteurs ciblés sur son site Web. Et plus encore.

Bref, pour cette compagnie comme plusieurs autres, ça prendra un réveil à l’interne avant toute chose. Il leur faudra cesser de voir le Web comme l’extension du dépliant imprimé laser couleur, mais plutôt comme un outil de marketing, de communication et de relation client. Enfin, il leur faudra aussi accepter qu’ils n’ont ni les compétences ni le temps à l’interne pour réussir sur le Web.

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇