La folie des masques

Suffit de s’attarder un peu trop longtemps sur une pub de couvre visage sur Facebook pour ensuite être inondé de ces fichues pubs pendant des jours. Il y a des dizaines de compagnies qui vendent la même chose… c’est la folie, une (autre) ruée vers l’or!

Je suis toujours amusé par ces phénomènes éphémères où trop de monde se garoche en même temps sur une opportunité bidon… La course folle pour tenter de faire une passe de cash facile…

Rappele-toi les fidget spinners, les noeuds papillon ou les penny auctions il y a quelques années…

Et en 2020, les masques.

En bout de ligne, un masque c’est un masque. Oui, ça nous en prend un. Deux peut-être. Mais ensuite, on le lave et ça prendra un bout avant d’en racheter. Et encore, je ne suis pas tout à fait convaincu si je compare avec les masques procéduraux jetables.

Chose certaine, une fois la pandémie passée, tout ça ira aux poubelles.

Alors donc on a un shitload de wannabe entrepreneurs qui ont flairé le coup de fric facile, mais qui maintenant sont pognés dans une foule où tout le monde vend la même chose.

Comment se différencier? Le design? Le confort? Le branding? L’élément fashion? Le coton biologique? Vegan et sans gluten? Pour un sportif? Pour un musicien? Une grand maman? C’est toute pareil… Alors au final, c’est le deal qui décide. Le prix. On se bat sur le prix, donc sur les marges.

Plusieurs vont tenter leur chance, peu vont faire un profit significatif. Beaucoup vont perdre leur temps. Les masques, comme toutes les autres bébelles sans réelle valeur sont des commodités.

Tout ça me fait penser aux vendeurs de bouteilles d’eau froide que j’ai croisé à Rome. Il fait 38°, gros soleil. On a soif! Et hop, une armée de vendeurs itinérants se battent pour te vendre une bouteille d’eau à un prix excessif. Pas de chance mon pote, j’ai mes réserves dans mon sac!

Vendeurs. Amateurs. Voilà ce que ces chercheurs de pépites d’or sont. Ce ne sont pas des entrepreneurs.

Pourquoi?

Et bien un vrai entrepreneur ne cherche pas la piasse facile. Un vrai entrepreneur ne cherche pas à profiter d’une opportunité qui va disparaître aussi vite qu’elle est apparue.

Non, un entrepreneur est là pour régler un vrai problème. Un entrepreneur est là pour le long terme. Il imagine le futur sur plusieurs années. Il ne croit pas à l’argent facile, mais plutôt à travailler sur ce qui est difficile, sur que les vendeurs de babioles n’ont ni le courage, ni les aptitudes ni la patience d’affronter.

Un vrai entrepreneur est un leader, pas un suiveux. Ce n’est définitivement pas un copieur.

Un vrai entrepreneur ne chercherait pas comment inonder le marché de masques bric-à-brac achetés en Chine pour les revendre le quadruple du prix ici. Non, un vrai entrepreneur tenterait de trouver une solution durable au problème: Comment se débarrasser du virus? Plus compliqué hein!

En tout cas, pour ma part, toutes ces supposées “occasions” de se remplir les poches rapidement, je laisse ça aux autres. L’argent facile, je ne crois pas à ça. Et anyway, quand c’est facile, tout le monde le fait.

Perso, je cherche à régler des problèmes pour les 10-15 prochaines années en utilisant mes forces. Et ce n’est rien ça, Elon Musk et Jeff Bezos construisent pour les 50-100 prochaines années!

À la base, c’est simple: Comment puis-je aider le monde? Quels problèmes et frustrations ont-ils? Quel offre unique puis-je apporter? Quelle valeur puis-je créer?

L’intelligence artificielle, la techno, l’internet, le marketing numérique… c’est mon dada. En plus, je deviens meilleur avec le temps. Je vois des opportunités pour plusieurs années à venir encore. Les masques et autres gugusses de peddler, c’est non.

Bref, quand des imbéciles sont attirés par le nouvel objet brillant, va dans la direction opposée et focus sur des vraies opportunités.

😍 👍 👇 T'as aimé? Fais donc un p'tit like! 👇 👍 😍