La cravate, ça sert à quoi encore?

Un pote qui a eu une promotion dernièrement me dit qu’il met maintenant la cravate quotidiennement. D’une grimace je lui réponds que c’est malheureux d’être ainsi traité. Évidemment s’en suit un court débat sur le port de la cravate.

L’histoire de la cravate

La cravate, comme les bijoux, les chapeaux ou autres kossins de mode sont des objets servant à afficher un statut social ou une appartenance à un groupe. Ou bien, comme j’aime le dire, ça sert à masquer son incompétence (citation de quelqu’un que je ne me rappelle plus).

Selon Wikipédia, les origines de la cravate remontent au XIVe siècle, mais c’est à partir des années 1920 qu’on aura la cravate que l’on connaît aujourd’hui.

Formel, réglementaire, conforme

De nos jours, on associe la cravate avec le sérieux, le professionnalisme. Mais je me rappelle très bien mon grand père se mettre en cravate, ce qu’il appellait « l’habit du dimanche ». En effet, la classe ouvrière d’autrefois travaillait en jeans et s’habillait en cravate la fin de semaine. Aujourd’hui, c’est l’inverse.

Et aujourd’hui, la cravate est souvent associée avec des mots comme formel ou réglementaire. Conforme au code vestimentaire en vigueur dans l’entreprise. Des mots pour encourager la créativité quoi!

Les deux visions

Ma vision à propos de la cravate? Yeeerk. Je me sens pogné avec ça. Et même si je peux trouver ça beau dans certains contextes sur certaines personnes, je n’en mettrais pas au boulot. Simplement parce que c’est inutile et encombrant. Ce n’est pas nécessaire pour être compétent, être un bon leader ou réussir dans la vie. Je préfère faire parler mes réalisations que de tenter d’impressionner par la longueur de ma cravate.

Être dans un milieu de travail où la cravate est réglementaire, c’est comme me forcer à porter des jarretelles roses et un nez de clown pendant que je fais la danse de la soumission au patron. Mais ça, c’est moi.

Mon crotté toé!

La vision du pote, c’est que rendu à un certain statut professionnel, on n’a pas le choix de bien s’habiller. Sinon, on est ce qu’on appelle un « crotté ». Et un crotté, ce n’est pas compétent. J’aimerais bien l’inviter dans les bureaux de Google pour compter le nombre de cravates. Puis tant qu’à y être, faire un  décompte des Ph.D. qu’on y trouve.

Évidemment, je n’ai rien contre ceux qui mettent la cravate. Ils sont libres de la porter comme moi de mettre un t-shirt et des gougounnes. Je vois mal mon père travailler avec mes t-shirts et moi mettre ses vestons. Jusqu’à présent, personne ne s’est indigné ou ne m’a refusé un mandat parce que je ne suis pas en cravate. Mon CV est suffisamment convainquant pour laisser le tape à l’œil au vestiaire. Mais est-ce que je ferais confiance à un avocat ou un médecin avec un gilet de Bob Marley? Étrange, mais pourquoi pas.

Bref, mon habillement reflète ma personnalité (un brin confiant et un soupçon arrogant) au même titre qu’un cravaté tente d’afficher son statut de professionnel. L’habillement donne la première impression alors c’est tout de même important. Sinon tout le monde serait tout nu, non?

En terminant, j’aime bien cette histoire où le gars en t-shirt tout barbu va magasiner une Porsche, mais fait rire de lui par les vendeurs. Pourtant, le gars était plein de fric, a engueulé le directeur des ventes et est allé acheter ailleurs. Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences ni à la cravate…

Partage avec tes potes!
  • http://twitter.com/Christ_elle Christelle

    Entièrement d’accord avec toi!!

    Je me souviens d’un avocat à Sherbrooke qui avait les cheveux bleus et plein de tatoos. Aussi du curé Jolicoeur avec ses cheveux longs, son Metallica et ses messes toujours pleines à craquer.

    Trop d’entreprises ont encore en tête que le look définit la compétence (ou l’incompétence) et c’est dommage, plusieurs passent à côté de perles rares en se disant ‘Ouf, je l’ai échappé belle!’

  • http://www.ovologic.com Nicolas Roberge

    J’ai travaillé pour des employeurs qui obligeaient le port de la cravate. Je crois que leur objectif était de projeter une image professionnelle pour une génération qui avait besoin de ça.

    Moi aussi je me sens étouffé quand je suis habillé en tenue formelle. Ce n’est aucunement penser pour le confort. Pensons à ceux qui portent ça une journée comme aujourd’hui avec 30 deg C dehors.

    Toutefois, j’aime bien le veston ou sport jacket. Je trouve que ça donne une bonne structure d’épaule et ça reste moderne comme look.

  • http://anyforgeek.com Neozox

    encore mettre une cravate quand tu bosse au contact de la clientèle je comprend, autant mettre une cravate quand tu reste dans ton carré open space (ou ton bureau) je comprend pas. Moi dans une boite ou j’ai bossé (Avanquest pour ne pas la cité) même le PDG il avais pas forcement la cravate (certain jour si, quand il recevait des clients, actionnaire etc) et moi je venais habillé avec un pull Nirvana avec une capuche (bon ok je suis graphiste :p)

  • http://carmengerea.com Carmen Gerea

    Oh, quel beau sujet 🙂 Tout à fait d’accord avec toi pour l’ensemble.

    Petit bémol: le côté culturel. Sans vouloir généraliser, en Amérique du Nord on est pas mal plus décontracté, contrairement au style formel et plus traditionnel d’autres pays. À partir du moment où l’on sort et on veut faire des affaires ailleurs, on se doit de tenir compte de ces différences culturelles. Ici je pense en général, pas juste à la cravate.

    Un autre bémol: le cliché de l’artiste qui travaille en agence et qui doit absolument s’habiller trendy-fripé-coloré pour qu’il soit “in” et doublement créatif. Je pense que c’est une question de style, choix personnel et (surtout!) de l’ensemble de l’œuvre.

    Perso, comme femme 🙂 , je trouve ça élégant un homme qui porte de belles chemises, sans nécessairement avoir une cravate.

    Toutefois, des formes pas de fond, c’est nul!

  • Dg

    Je travaille dans une société ou la cravate est encore une institution car le management porte tous les jours cet élément distinctif…et qui veut bien se faire voir..porte une cravate..
    Je suis d’accord avec l’ensemble des commentaires ci-dessus…mais plus que savoir si une cravate est has been ou pas…je préfère parler de liberté…
    Liberté de se mettre en jean’s et polo lorsqu’il fait chaud et que l’on est toute la journée derrière son mac, Liberté d’un costume 3 pièces + cravate lorsque un rendez-vous client l’impose ou simplement parce qu’un vent de dandisme nous effleure l’esprit…n’oublions pas, nous n’avons qu’une seule chance de faire une bonne première impression…pro ou perso

  • http://www.ovologic.com Nicolas Roberge

    J’ai l’impression que la cravate a été inventée en premier lieu pour cacher les boutons de la chemise. Remarquez que les chemises de tuxedo ont des boutons dissimulés et elles se portent avec un noeud papillon.

    Donc, acceptons nos boutons et lâchons la cravate!

  • http://www.alexlauzon.com/ Alex

    Bin là, c’est bien pratique les vendredis soir pour se mettre quelques verres derrière la cravate, non?

    Pour moi, la cravate n’a jamais signifiée «compétence» mais plutôt «élégance». C’est chic, tout simplement. Deux secondes après, on s’en fout de la cravate, on peut savoir si la personne qui la porte est compétente ou non.

  • Mon Opinion

    Pour moi,

    La cravate n’est pas un signe de compétence ou d’incompétence, mais plutôt un côté élégance et crédibilité qu’une personne doit de faire paraître selon sa profession. Je m’imaginerais mal voir arriver un grand homme d’affaire qui doit négocier un contrat d’une haute importance en gougoune et t-shirt, dès le début sa crédibilité serait de 0….

    Alors la cravate, est plus pour démontrer une certaine classe et afficher un certain sérieux dans ce que nous faisons…

    Mon Opinion

  • http://www.chezmartine.ca Martine

    Enweyez, let’s go, ça va faire, tout l’monde tout nu!

    Moi, sérieux, tant qu’à endurer un monde d’hommes en cravate (en laisse???) j’aime autant rejoindre les rainbows dans le bois pis passer le reste de ma vie avec du monde à poil en pleine nature!

  • http://www.chezmartine.ca Martine

    Ah oui Steph! Mon médecin de famille a une barbe et la dernière fois que je l’ai vu il portait un t-shirt d’Iron Maiden :))

    I’m still alive!

  • Anonyme Peureux

    J’ai une offre pour un nouvel emploi qui me donnerait 20,000$ de plus par an et un gros bonus mais j’hésite beaucoup car je dois justement passer de “décontracté” à “cravate”. L’emploi est parfait, les conditions aussi. Mais mauuuuudit que ca m’tente pas de faire mes 40h en cravate…..

    Certains dirons que je suis fou (ou malade mental) d’hésiter mais mon confort vaut aussi des $.

    Avis aux entreprises: vous ratez surement des employés en or en n’ayant pas une politique décontracté….

  • Steve Lamontagne

    Mon dentiste porte toujours des shorts, t-shirt et flip flop … tres competent !

  • http://www.quiboweb.com/fr/francois-viens.html François Viens

    Plutôt d’accord… au bureau je ne porte jamais de cravate… Lors des rendez-vous, il faut que ce soit un projet vraiment lucratif pour que je sorte la cravate!! Je préfère grandement la chemise avec veston que la chemise avec cravate sans veston…

    Ce qui est important de respecter par contre, c’est que l’habit contribue souvent à augmenter la confiance en soi d’une personne… Si certains ont besoin du gros kit pour se sentir confiant, alors Go for it…

  • http://blogue.90degres.ca Jonathan Bergeron

    Tous les vendredi j’enfile une cravate. J’ai voulu partir un mouvent de rébellion : le vendredi cravate.

    La raison est que toute la semaine on s’habille relaxe et je trouve important de me rappeler que je suis dans un cadre de travaille sérieux.

    La cravate n’est pas un uniforme c’est un complément optionnelle pour une chemise. Je suis comme toi contre le fait qu’on l’impose de manièere formel ou informel.

    La cravate doit se porter librement. là elle regagnera c’est lettre de noblesse d’accessoire de mode.

  • http://tuxdequebec.blogspot.com Jean-François Néron

    Salut, Stéphane!

    J’aime bien tes billets que je lis aussitôt qu’ils apparaissent.

    J’ai vu comment tu t’habilles et rien ne laissait paraître une image négative. Le décontracté est quand même acceptable dans notre contexte de travail. Je travaille en bermudas et en chemise et, comme toi, personne ne s’en est formalisé ni même indigné.

    Ton habillement reflète bien le genre de gars que tu es : un gars dans un sac de papier brun, c’est-à-dire que tu apprécies la simplicité de la sincérité, la franchise et les sentiments réels. Les fausses fleurs te frisent les oreilles. La publicité trompeuse, le charme et l’emballage ne sont pas pour toi. La cravate et les agréments solennels peuvent cacher ou fausser une vérité.

    Donc, on connaît la provenance du succès de SWAFF… Juste du vrai, juste du frais 🙂

    JF

  • http://nicolascouture.blogspot.com Nicolas Couture

    Le serveur au resto, il porte la cravate ou pas?

    NcT

  • http://www.yvescarignan.com Yves Carignan

    Salut Steph,

    Un sujet intéressant sur lequel je bloguerai aussi car je porte encore la cravate, en de rares occasions, cependant. Je le fais parce que j’aime la porter; si tu n’es pas à l’aise dans un vêtement, ça va paraître et tu ne donneras pas l’effet que tu veux donner ! C’est là que ça devient “out”.

    Comme je le dis souvent aux employés, surtout ceux en ventes, vous êtes toujours mieux d’être “over-dressed” que le contraire. Cependant, soyez à l’aise et assurez-vous de bien représenter votre entreprise.

    Dns le domaine du Web, c’est vrai qu’on ne s’attend pas à voir des cravates !!! On dirait que vous n’êtes pas assez crédibles en cravates. Restez comme vous êtes !! ;o)

    Yves.

  • http://everythingisfive.com smartel

    Bahh, j’Ai rien contre la cravate mais je n’ai rien pour non plus. Je suis dans un milieu très décontract et c’est tant mieux.

    Mais si la cavate m’apporte ça un jour:

    content.artofmanliness.co...loads/2008/07/tie-bar.jpg

    Bahh, je ne dirai surement pas non … 🙂

  • http://www.areyouchic.com/ areyouchic.com

    Ton article orienté très sociologie est fort intéressant.
    L’habit ne fait pas le moine, c’est ce qu’il faut retenir.

    Cependant, la cravate permet d’ajouter de la fantaisie.

    Par exemple, tu prends des cravates à motifs http://www.areyouchic.com/cravates-motifs-7.html pour faire plus jeune et détendu.
    Un autre exemple, pour faire un entretien d’embauche c’est plus des cravates rayées ou unis :
    http://www.areyouchic.com/cravates-unies-6.html
    Pour une soirée, une cravate slim fait chic et détendu :
    http://www.areyouchic.com/cravates-slims-8.html

    Bref, la cravate est un apparat supplémentaire … à chacun de donner son ton.

  • Nico

    Si je suis d’accord avec le fait qu’obliger le port de la cravate est stupide et donne automatiquement l’envie de s’y soustraire, je suis ennuyé de voir que l’article tournerait presque le phénomène à l’envers, décrivant les cravatés comme des incompétents sans personnalité… Je suis personnellement adepte de la cravate, alors que rien ne m’y oblige, et je côtoie sans ségrégation au quotidien des collègues qui peuvent être décontractés voire débraillés… C’est un choix personnel. J’avoue déplorer cette tendance affectée, actuellement, à la “décontraction”, qui fait presque regarder d’un mauvais oeil les hommes qui ont le goût – et la classe ! – de se parfumer et de chercher un peu d’élégance, voire de chic. A mon sens c’est une question de respect pour soi et pour les autres. Ensuite, tout dépend du costard cravate choisi, c’est sûr que le gris associé à la cravate à rayures ça fait coincé… Bref, tout ça pour dire qu’il ne faut pas se croire moins coincé et plus à la mode parce qu’on est en jeans-basket-chemise ouverte sur un beau torse poilu…

  • http://www.cravate-avenue.com Antonio Sanchez

    La cravate a toujours eu ses détracteurs. Mais elle a aussi ses adeptes.
    En fait, il faut la voir comme un accessoire distinctif. Les hommes ont peu, contrairement aux femmes, d’accessoires de mode. A part la ceinture, les boutons de manchette, la cravate, ou encore les bretelles (qui reviennent en force)… Il faut bien constater que nous n’avons pas grand chose pour se faire un style. Si tout le monde porte le même costard au boulot, sans cravate, alors le débat portera sur autrechose. Le fait est que la cravate, de part ses couleurs, les formes, les designs, peut permettre d’avoir de multiples looks.
    Dans tous les cas, si vous choisissez d’en mettre, faite le bien et avec un beau noeud : http://www.noeud-de-cravate.eu

    😉

  • daniel Lefebure

    Cravate ou pas ? Je ne comprend pas le débat. Critique-t-on le port des boucles d’oreilles pour les femmes ? La mienne en tous cas travaille en trailleuyr et celà me plait beaucoup. Et en ce qui me concerne, mon épouse à trouvé un fournisseur de cravate qui justement permet de me démarquer. Celà devient un accessoire de mode original et remarqué par mes interlocuteurs et j’en suis très fier !!! Elles sont uniques et peintes à la main, c’est très original.

  • http://www.lescravates.com nicolas

    Certes on peut toujours débattre en se posant la question faut-il porter une cravate ? la cravate est-elle toujours à la mode ? ou bien encore la cravate date de mon “grand-père”….mais en attendant elle existe depuis toujours et reste plus que jamais à la mode même si elle migre sous une forme “slim” Dans tous les cas il faudra toujours faire un noeud de cravate pour ceux qui veulent en porter une, alors si vous désirez apprendre à faire un noeud faites un tour ici lescravates.com/Le-noeud-de-cravate-ccdaaaaaa.asp

    A bientôt
    Nicolas

  • Cloup

    Que pensez-vous de la cravate par-dessus une bonne chemise en coton comme j’ai essayé de le faire aujourd’hui ?
    J’en ai trouvé une particulièrement assortie du point de vue des couleurs avec ma chemise…

  • http://www.areyouchic.com Julien

    Pour ceux chez qui cela ne fait pas l’unanimité, on peut toujours mettre une cravate slim, cela fait détendu.

    J’ai un ami qui a un site de cravates et boutons de manchette http://www.areyouchic.com et les slims sont là : http://www.areyouchic.com/cravates-slims-8.html

  • http://www.guylainewalsh.canalblog.com Guylaine Walsh

    Bonjour va voir ce que je fais avec des cravates!!!! Avant de faire avec des cravates jamais je ne les regardaient! Comme pas d’intéret pour cet objet et ce qu’il représente :O)
    Maintenant je trippe de découvrir tous les motifs et couleurs quand je reçois mes sacs(recyclage de cravates.)

    Allez voir et si vous aimez dites le!!

    Guylaine

  • http://www.areyouchic.com Sophie

    Excellent site pour Noël ! J’en suis ravie ! J’ai acheté une cravate pour Noël pour mon homme, emballage cadeau et cravates impeccables ! Allez faire un tour sur http://www.areyouchic.com

  • anonymous

    areyouchic = spammer…!

  • http://www.lefoulardensoie.com Foulard en soie

    La cravate est un emblème distinctif..

    comme le foulard en soie pour l’homme.

    On sait tout de suite à qui ont à affaire.

  • http://barroso.tumblr.com/ Manu

    Je trouve que le plus important n’est pas la cravate mal le nœud. J’ai longtemps galéré pour faire des nœuds dignes de ce nom. On a beau avoir une superbe cravate si elle ne ressemble à rien une fois porté, à quoi bon la porter !!!

    En ce qui me concerne, je ne fais que des nœuds simples (cravates.net/post/5562016...oeud-de-cravate-simple-la), car ils sont simples à faire 😉