Les prochaines étoiles du web

Business 2.0 a sorti un classement des prochaines startups d’Internet à surveiller. Plusieurs sont intéressantes, d’autres me font sourciller, mais ça reste intéressant de regarder ce qui attire les capitaux.

De celles que j’aime particulièrement, Stumble Upon est ma préférée. L’idée est du réseautage social ingénieux : Faire ressortir les sites les plus intéressants pour un intérêt donné. Par exemple, j’aime l’histoire de la 2e guerre alors quels sont les meilleurs sites avec les meilleurs articles et photos?

Aussi, il y a SimulScribe. L’idée est de prendre les messages vocaux et les envoyer en texte via SMS ou email. Pas besoin d’être devin pour imaginer les possibilités et le marché d’une telle idée.

SuccessFactors font des widgets pour entreprises. L’idée est assez simple : faire des outils web simples qui viennent automatiser des tâches traditionnellement réalisées sur papier. Leur 100 M$ en revenus et leurs 400 employés prouvent que l’initiative est payante! Le modèle de revenus est principalement les abonnements ce qui permet d’avoir des revenus récurrents… et d’être à l’abri de la volatilité du marché publicitaire.

Revision3, qui produit des shows vidéos tels que DiggNation n’est pas à plaindre non plus. 10 000$ par épisode pour être le commanditaire! Cheching $!

Dans la catégorie des idées qui me font sourciller, Slide. L’entreprise a développé un truc pour faire des diaporamas de photos que l’on peut mettre sur un blogue ou sur une page MySpace. La prochaine étape est les téléphones portables. Ils ont plusieurs partenariats intéressants.

Ok…. So what? Ils ont 45 employés pour ça? Où est la révolution? L’idée de génie? Il doit me manquer quelque chose parce que je ne pige pas. C’est le genre de produit qui peut être concurrencé par 20 autres startups demain matin. Sauf peut-être pour les partenariats.

Meebo, un truc de messagerie instantanée qui regroupe les IM populaire en un endroit unique. D’accord, l’idée n’est pas mauvaise. Mais 12.5 M$ en financement pour ça? Il doit avoir un truc que je ne pige pas ici non plus.

Pour la majorité, la publicité est le modèle de revenus. Ce n’est pas surprenant. Il y a d’ailleurs quelques boîtes de pubs dans ce top 25. De la pub sur vidéo, de la pub sur mobile, de la pub ici et de la pub là. Bref, de la pub pour tous les goûts.

Il y a tellement de monde qui se battent le marché de la pub et les quelques gros annonceurs qu’on peut se demander quand ça va planter. Comme en 2000, s’il y a un ralentissement économique, la première place qu’on coupe, c’est dans les budgets de pub. Moins de pub, certains vont manger de la poussière. Sauf des entreprises comme SuccessFactors qui continuera grâce à ses revenus d’abonnements.

Autre point commun : Le financement. Ils ont reçu des centaines de millier de dollars sinon des millions.

Un autre : ils ont plusieurs employés. Plus de 10 dans presque tous les cas. 30, 60 et même 150 des fois. Évidement, avec 5 ou 10 M$ en financement, ça aide. Où est l’époque des startups de sous-sol créées par un seul gars les soirs et fin de semaine après le boulot?

On peut résumer la tendance des occasions d’affaires à : Mobile, vidéo et entreprises. Quelqu’un a une idée de visionnaire sur la prochaine tendance?

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇