Pas envie de vendre? Faites du Web!

En lisant cet excellent billet, ça m’a fait réaliser que le Web permet à un entrepreneur de réussir sans vendre. Autrefois, la vente faisait parti du boulot d’entrepreneur. Même si on compare un site Web à un média papier, il fallait vendre pour distribuer ce dernier et vendre pour générer des revenus de pub.

Aujourd’hui, la distribution se fait toute seule avec notre ami Google. Les revenus aussi du moment qu’on place AdSense sur notre site. Et hop, des revenus publicitaires sans vendre. C’est le rêve de tout créateur : Créer sans avoir à vendre. C’est facile et c’est l’fun.

Facile? Vraiment?

Malheureusement, c’est facile. Et comme l’argent facile n’existe pas, ceci vient avec un inconvénient : N’importe qui peut être notre compétiteur. Et tous ces gens se battent pour une seule chose : Notre attention. Pensez-y, l’attention est une ressource rare. Si la croissance de nos revenus fait augmenter notre pouvoir d’achat, il est difficile d’augmenter son attention disponible.

Vendre… c’est tellement pré-Internet

Donc nous avons deux modèles qu’un entrepreneur peut exploiter. Attirer l’attention et espérer capitaliser sur le volume d’attention que nous retenons. Ou bien identifier un problème, le résoudre et vendre la solution. Ce n’est pas très à la mode peut-être, mais ça fonctionne depuis très longtemps.

Quoi faire quand on n’aime pas vendre?

Certainement pas laisser tomber! C’est là que le vrai entrepreneur se distinguera en trouvant des moyens pour arriver à ses fins. Peu importe le moyen, il en trouvera un avec lequel il sera à l’aise. Perso, je n’ai jamais aimé vendre et ce n’est pas mon talent numéro un. Malgré tout, ça ne m’as pas empêché d’avancer et de réussir.

Bref, ça revient à ce que je dis souvent : On peut faire du Web gratuit et espérer atteindre une masse critique puis connaître gloire et succès. Ou bien régler un problème bien concret en échange de pognon bien sonnant, mais sans tambour ni trompette.

Partage avec tes potes!
  • http://immeria.net S.Hamel

    Right on Stef! L’économie d’aujourd’hui (ou de demain…) sera basé sur “l’attention” et non sur la monnaie. J’avais écris à ce sujet il y a un bout de temps (voir blog.immeria.net/2007/04/attention-process.html) et c’est le sujet d’un très bon livre de Thomas Davenport appelé “The Attention Economy” (doh! bon titre!)

    Stef

  • Guillaume

    Stéphane,

    tu confonds vendre et promouvoir…..

    “régler un problème bien concret en échange de pognon bien sonnant,”: ca, c’est vendre.
    Promouvoir, c’est cherhcer à accaparer l’attention (le temps de cerveau disponible, selon la bonne vieille expression de Patrick le Lay, ex. président de TF1 en France).

    Alors, oui d’accord, avec toi: il est possible de vendre, sans chercher à “promotionner” sans arrêt.