Perdre 470 M$? Bah, et puis après?

J’aimerais bien avoir les reins assez solide pour supporter un projet qui subit une perte de centaines de M$ comme Google le fait avec YouTube. En effet, les analystes de Crédit Suisse prévoient une perte de 470 M$ en 2009. Du p’tit change de fond d’poche quoi.

Où s’en va le pognon?

La bande passante représente 51% des coûts avec la jolie somme de 1 M$ par jour. C’est 360 M$ par année. Tcheching!! Un autre 36% s’en va dans les droits et licences pour le contenu. Le 13% restant? Les employés et la papeterie sans doute.

D’où vient le pognon?

A l’autre bout du système, là où il y a la fente du petit cochon qu’on appelle « entrées d’argent » ou « revenus », il devrait entrer 240 M$. Avec du contenu professionnel, des nouveaux formats de publicité et des ententes de distribution entre autre. C’est beaucoup, mais insuffisant.

Le paradoxe

YouTube est dans le top 10 des marques les plus connues au monde. D’autant plus qu’avant 2005, cette marque n’existait pas. Quand on parle vidéo sur le Web, on parle YouTube. C’est un exploit en soi. La valeur de la marque est probablement inestimable. Mais pas moyen de rentabiliser ça. Du moins, pour l’instant. Comme Facebook, le réseau social le plus populaire, mais qui n’arrive pas à générer des revenus intéressants.

Bref, je ne doute pas que ça finira par être rentable. Ça doit l’être.  Mais quand même, combien de pognon aura été investi dans le projet pendant ces années à perte? Ça me fait penser à Amazon qui a perdu des centaines de millions avant de devenir (très) rentable. Quelque chose me dit que ce n’est pas au Québec qu’on prendrait de tels risques…

Partage avec tes potes!
  • http://www.gourous-du-net.com Maxime

    La différence avec Amazon c’est qu’Amazon on comprenait le business model. Dans le cas de YouTube ou de Facebook, il n’y a pas de business model. C’est une course aux chiffres de trafic, rien de plus.
    Quid de Myspace ? Quid de Bebo ? Quid de … ?

  • http://stephguerin.com Steph

    @Maxime Effectivement, tu as raison. Le modèle est bien clair dans le cas d’amazon. Les autres aussi, si on veut se baser uniquement sur la pub…

  • http://jonathanparent.com Jonathan Parent

    La question qui tue comme dirait Guy A. Lepage, est-ce que ce n’est pas en partie volontairement déficitaire ? Je veux dire, évasion fiscale. Google fait tellement d’argent qu’ils doivent “techniquement” en perdre quelque part.

    Non ?

  • http://www.DenisCanuel.com Denis Canuel

    Youtube pourrait très facilement et rapidement faire de l’argent. C’est simplement parce qu’ils ne veulent pas. C’est comme un vendeur qui vent à perte pour attirer les gens. C’est un peu la même stratégie derrière le tout.

    Des “channels” qui jouent les vidéos automatiquement, une interface “XL” pour les téléviseurs. Bref, c’est un petit montant pour se créer une masse d’auditeurs aussi accros. Combiens de “majors” aimeraient avoir autant d’auditeurs?

    C’est pas évident pour tout le monde mais Youtube est le futur de la télévision et on dirait qu’il ne va y avoir qu’un seul poste…!

    Les majors ne le voient pas peut-être encore, mais le coup de couteau s’en vient… Et ça risque de faire mal. 200 millions par année en perte pour être le géant de la TV demain? C’est un coup de génie selon moi!

  • http://stephguerin.com Steph

    @Denis Bien d’accord. Ils ne laisseront pas tomber ce projet, même si ça leur coûte encore quelque centaines de M$ 😉

  • rimbaudjet

    Tout à fait d’accord avec Denis Canuel. La télé de demain, c’est probablement youtube. Je compare parfois Google à une compagnie qui fut très puissante et qui regnait sur plusieurs industries dans les années 50 et 60 : General Electric. Google peut très bien engouffré un tas de pognon dans YouTube, c’est une question de quelques années pour que la télé deviennent véritablement interactive. Fictions, reportages, videos amateurs, pubs, junk, porn. Tout sera disponible au bout des doigts, et instantanément et à la même vitesse que la télé actuelle. Bon il manquent plusieurs tuyaux encore et la télé HD a changé la donne un peu, mais ça devrait venir. Pensez à la vitesse que les pages HTML se chargeaient il n’y pas si longtemps (10 ans ?). C’est à peu près le même laps de temps que je vois dans mon boule de crystal.