Pourquoi accepter des inconnus sur Facebook?

Deux billets de Michelle Blanc (ici et ) sur pourquoi on doit accepter des parfaits inconnus comme « ami » dans notre compte Facebook me titillent. Je comprends ce qu’elle dit, mais ça ne change pas : J’ai beaucoup de misère à accepter des inconnus (le type random dude) dans mon réseau de contact Facebook (cf.: Facebook, ça reste superficiel et Classification des amis Facebook).

Et ici, je ne fais pas le procès du réseautage social. Le Web avec les réseaux sociaux permettent de créer et d’entretenir des contacts comme je ne l’aurais pas fais autrement. Le problème (mon problème du moins!), c’est la frontière entre le personnel et le professionnel.

À la base (et à mon avis), Facebook, c’est personnel et c’est l’endroit de chums pour mettre des photos de nous tout nu en train de danser la polka avec un ukulele lors d’un party mémorable avec des bons potes. C’est l’endroit pour dire dans son statut des trucs qu’un ami ne sera pas renversé d’entendre. 

Est-ce que je veux que des contacts professionnels qui ne me connaissent que bien habillé et bien poli aient accès à ça? Non, évidemment pas. Mais je n’ai pas le choix de les accepter parce que c’est rude un peu de refuser quelqu’un parce qu’il est « seulement » un contact professionnel. J’aurais préféré qu’il utilise LinkedIn, mais son usage est moins répandu que Facebook.

Et que dire de ceux que je connais effectivement mais que je ne veux pas dans ma liste d’amis parce que je ne suis pas capable de les sentir? On les accepte par hypocrisie ou bien on les refuse poliment? Ou encore on laisse l’invitation traîner en espérant qu’ils ne remarquent pas? Si je les accepte malgré que j’aimerais rouler dessus en auto, je vais maintenant devoir endurer leur changement de statut et ils auront accès à tous mes trucs persos? La diplomatie vient avec un coût. Heureusement, ce genre de personne est une exception, mais ça arrive.

En bout de ligne, ça donne que Facebook devient un vaste carnet de contacts où sont mélangés le personnel et le professionnel. Par conséquent, je limite mes informations publiques (statut, photos, etc), j’évite de trop en dire (c’est pas tout le monde qui veut savoir que j’ai un bouton blanc verdâtre sur le nez) et/ou pour éviter de mal paraître auprès de ceux qui me connaissent moins. C’est de la gestion d’image numérique quoi. Peut-être par pudeur et que je suis moins exhibitionniste que d’autres (j’ai appris un tas d’affaires sur des personnes dont j’aurais très bien pu me passer).

Bref, pour reprendre l’exemple de la carte d’affaires, oui on accepte l’inconnu comme « ami » et on le met dans notre boite de chaussure avec les autres. Ça pourra peut-être servir un jour. Mais pour le réseau social personnel où j’affiche ma vie privée, on repassera.

Après tout, je suis peut-être simplement un vieux-jeu du Web…

Partage avec tes potes!
  • http://www.michelleblanc.com Michelle Blanc

    La solution à ton problème est simple. Deux profils. L’un pour “les vrais chums” ou tu mets tes photos de danse de Polka, et un autre « officiel » ou tu mets tes beaux habits. Le seul problème avec ça est que tu va donner l’impression que tu es une personne coincé, ce que tu n’es pas. Les gens d’affaires aussi sont assez intelligents pour comprendre « les jokes » et ils pourraient même les apprécier et te donner des contrats parce que tu es limpide, franc, blagueur et transparent. C’est ce qui arrive pour moi et dieu sait que je suis un petit peu « hardcore » dans mes blagues Facebook. De plus, si tu va voir des gens d’affaires en habit italien, ça va faire un peu drôle pour eux de voir un visionnaire du Web accoutré de la sorte. C’est ce que je faisais au début de ma carrière jusqu’au jour ou j’ai rencontré l’ex VP TI de Canoë qui était en jeans. Disons que mon complet italien avait l’air un peu déplacé. Ne deviens pas ton associé (que j’aime pourtant bien). Les complets lui vont mais je ne suis pas certaine que ce soit l’image qui t’iras le mieux. À ce que je sache, tu ne travaille pas dans une banque? D’ailleurs, la photo de ton blogue est un peu sportive, disons. Faut être cohérent. De plus, j’ai fait des mandats pour des banquiers, en jeans (mais avec un beau gilet qui valait une fortune). Finalement, lorsque tu parles de moi, je trouverais ça délicat que tu utilise le « elle » plutôt que le « il ». Mais je comprends que ça prend un temps d’adaptation pour moi et pour les autres aussi.
    My 2 cents…

  • http://stephguerin.com Steph

    Mouais, 2 profils, ça fait un peu étrange il me semble… Pour le Steph de 9 à 5, utilisez l’autre porte svp! héhé

    Sinon, je suis rarement, même jamais, en habit, mais je ne rencontre pas les clients habillé comme pour faire du camping non plus avec la barbe de prisonnier et les t-shits « Bad ass motherfucker » par exemple.

    Il faut quand même avoir une retenue et surveiller ce qu’on dit et publie. Ce que je n’ai pas l’habitude de faire avec de vrais potes.

    Désolé pour le il, un vieux reflexe! 😉

  • http://jonathanparent.com Jonathan Parent

    Facebook a des fonctionnalités qui te permettent de faire la gestion de ton image numérique. Entre autres, tu peux être complètement sélectif sur quels amis, ou listes(tu peux créer des groupes), ont accès aux différents contenus que tu publies. Donc tu peux très bien créer un groupe “vrai chum” et “business” et seulement permettre au groupe “vrai chum” de te voir en speedo en train de danser la samba.

    T’a pas fouiller fort fort mon Steph! 😉

  • http://www.miximum.fr thibault

    Steph, tu as un bouton blanc verdâtre sur le nez ?

  • http://stephguerin.com Steph

    @Jo Ouais, je sais tout ça, mais c’est trop compliqué pour un techno-paresseux comme moi 😉

    @Thibault Non, sinon je l’aurais pris en photo et mis sur facebook pour que tous mes « amis » soient au courant bien sûr! 😉

  • http://www.isabellelopez.com Isatruc

    Dois-je comprendre que tu nous as tous acceptés par gentillesse? 😉

  • http://stephguerin.com Steph

    @Isa Seulement toi! 😉

  • http://roget.biz Thierry Do Brasil

    Question comment faisais tu quand les réseaux sociaux n’existaient pas? Ton vrai réseau n’est pas sur internet, ton vrai réseau, c’est celui qui se trouve dans ta tête et dans ton coeur.

    Pour info

    Sur linked in,il y a une fonction qui élimine discrètement le contact sans que l’autre le sache. Pourquoi faire ça? La plupart du temps, j’élimine les contacts des gens avec qui je n’ai jamais eu de contact, ni physique ni virtuel, de toute façon ils ne se souviennent pas qu’il t’ont demandé une connexion. Ainsi tu filtres. Quand j’accepte quelqu’un j’en élimine un. C’est comme pour mes chaussures, j’en achète une paire, j’en mets une à la poubelle.

  • http://www.publi-web.net Eve

    De mon côté, je suis bien d’accord avec vous Steph! Et justement, avant de lire ce présent billet, je suis intervenue à cet effet dans le blogue de Michelle. De mon côté, je gère aussi le pro du perso séparément. Donc, moi, mon profil FB, c’est perso.
    Anyway, je ne répèterais pas ce que je viens de dire ailleurs, si ça vous intéresse, juste à aller voir sur le blogue de Michelle, haha!!

  • http://martinleclair.com Martin

    Facebook pour les amis et Linkedin pour la business. Et quand tu fais juste travailler, ben tu fais comme moi et tu utilises pas Facebook. Avoir 2 profils, ça me parrait assez idiot. Pourquoi pas en avoir sept tant qu’a faire? Un pour chaque jour de la semaine. Et est-ce qu’on devrait accepter tout le monde comme “ami” ou “connexion” ? Probablement pas, mais ça dépend pourquoi tu utilises ton profil. Je ne garde pas toutes les cartes d’affaires que tout le monde me donne. Donner une carte d’affaire c’est comme lancer une invitation sur Linkedin, la différence c’est que tu sais si ta carte se ramasse a la poubelle ou si elle est classée dans le cartable. Les cartes qu’on m’offre, oui je les prends, mais celles qui viennent de compagnies avec qui je ne voudrais pas faire affaire je les jettes aux poubelles !

  • http://www.deuxmainsgauches.com nicolas sosnowiez

    je me faisais le même réfléxion…
    deuxmainsgauches.com/comm...-se-brouille-quel-avenir/

    Quel avenir pour FB quand ton patron et tes amis sont mélangés… bah je suis à deux doigts de fermé mon compte 🙂