Quelle sera la prochaine vache à lait de Google?

Un jour, le marché de la pub en ligne sera mature. Que ce soit par des bannières ciblées au CPM via DoubleClick,  des pubs texte ciblées via AdWords ou bien des pubs vidéos sur YouTube, la croissance ne sera pas infinie. Je me demande donc ce que sera la prochaine vache à lait de Google?

Disons qu’avec 13 000 personnes sur leur liste de paie, je doute que Google soit comme Craig’s List et se fout des revenus… C’est une augmentation de 30% sur un an. Imaginez la masse salariale… 13 000 à disons 35 K en moyenne, ça donne quand même 455 M$! Et c’est sans compter les avantages sociaux… Ce n’est plus de la gestion de croissance, mais de la gestion de démence à ce niveau là. Mais bon…

Pour en revenir aux revenus, un article de Business 2.0 mentionne « None of the other items on co-founder Larry Page’s famous list of Google’s top 100 projects are generating any significant revenue yet. ». Autrement dit, il n’y a rien dans leurs principaux projets qui va remplir les coffres à court et moyen terme.

Il y a bien le Google Apps Premium Edition qui coûte 50$ par compte, par année. C’est une avenue très prometteuse si l’on considère le volume. Appliquer la règle du 1% dans un tel cas doit représenter un max de fric.

Millions d’utilisateurs X 1% qui sont premium X 50$ par année = Beaucoup de fric.

Beaucoup de fric. Mais assez pour nourrir toute cette grosse famille? Présentement, il n’y a rien qui indique qu’ils changeront de modèle pour Google Apps.

Sinon il y a la recherche pour entreprises, le Google Custom Search Business Edition. Il s’agit ici d’avoir sa page de recherche Google aux couleurs de son entreprise. Ici encore, les tarifs ne sont pas astronomiques allant de 100$ à 500$ par année.

Je me demande si le modèle gratuit n’a pas une limite que même un géant ne pourra pas supporter. Dans un tel cas, il faudra bien que quelqu’un paie tôt ou tard. C’est plus facile de faire payer les entreprises que les particuliers. D’ailleurs, plus souvent qu’autrement, la seule idée de faire payer un particulier est perçue comme une hérésie et la foule préfère s’immoler par le feu en mangeant des vipères vénimeuses que de payer quelques dollars…

Pas que je prédis la mort de Google, loin de là. Google, c’est une machine à imprimer des dollars avec ses 15 G$ de revenus et ses 4 G$ de profits. Mais des entreprises web qui ont des problèmes de revenus, qui ont une trop grande croissance mal supportée, c’est du déjà vu. On a beau s’appeler Google, ça prend du pognon, beaucoup de pognon, pour faire vivre tout ce beau monde.

Bref, je suis curieux et impatient de voir comment ils augmenteront leurs revenus. Et personnellement, j’aimerais que Google soit un leader, plus précisément un agent de transformation, pour faire une plus grande place au web payant par rapport au web gratuit. C’est pas plus con que les autoroutes payantes et si ça peut faire vivre plusieurs petits entrepreneurs au passage, pourquoi pas!

Partage avec tes potes!
  • http://www.alijetha.com AJ

    La masse salariale représente de 20 à 80% des charges totales d’une entreprise. Si on prend 1 milliard versés en salaire, ça fait quand même (1/11) moins de 10% des charges totales, ce qui est un taux extraordinairement bas.

  • Sophie Allard

    Bonjour,

    Je m’appelle Sophie Allard et je suis recherchiste à l’émission Retour sur le monde, à la radio de Radio-Canada à Québec. Je suis à la recherche d’un spécialiste du web pour nous parler du phénomène Facebook.

    Je suis par hasard tombée sur votre site et je me demandais si vous pourriez être intéressé à discuter de ce sujet dans le cadre d’une entrevue cette semaine.

    Au plaisir d’avoir de vos nouvelles et à très bientôt j’espère.

    Cordialement,
    Sophie Allard
    Journaliste à la recherche
    SRC Québec
    Tél: 656-8804

  • http://stephguerin.com Steph

    Bonjour, je crois que vous trouverez un meilleur candidat ici pour ce sujet! 🙂

  • http://www.nextref.com/ NextRef

    >> pour faire une plus grande place au web payant par rapport au web gratuit
    Le jour où Google devient cette “chose”, je ne leur donne pas 2 heures à vivre…

  • http://majoke.com/ Eric

    35K de salaire moyen chez google j’y crois pas, c’est surement beaucoup plus que ca.

  • http://www.nextref.com/ NextRef

    >> 35K de salaire moyen chez google j’y crois pas, c’est surement beaucoup plus que ca.
    Trop vous voulez dire ?
    Google est un des plus mauvais payeur de la Silicon Valley !
    On ne s’enrichit pas en signant des chèques… 😉

  • http://www.alijetha.com AJ

    Ils ont beau être des mauvais payeurs, mais c’est certain que les salaires des cadres doivent être beaucoup supérieurs à 35k. N’oublions pas que la majorité de ces employés sont des gens qui ont un doctorat au minimum, qui ont suivi des entretiens d’embauche rigoureux dans lesquels la moindre “tâche” était fatale.

    Et puis il y a le googleplex, le quartier général de google. L’endroit rêvé pour tous les jeunes employés. Une surface ouverte, décontractée ou chaque millimètre carré est aménagé pour favoriser la créativité. Des salles de jeux, de gym en passant par une demi-douzaine de restaurants ou la bouffe est gratis à volonté.

  • micheal

    Ils feraient mieux d’engager au plus vite les geeks derrière VaZiGo, PuzzR et RiZE-it !!! Un véritable danger pour Google… selon moi!! À vous d’y voir 🙂

  • http://www.bassoburo.com Sébastien

    “Et personnellement, j’aimerais que Google soit un leader, plus précisément un agent de transformation, pour faire une plus grande place au web payant par rapport au web gratuit. C’est pas plus con que les autoroutes payantes et si ça peut faire vivre plusieurs petits entrepreneurs au passage, pourquoi pas!”

    Donc si je comprend bien, tu aimerais qu’il y ait moins de gratuité sur le web, et plus de sites/applications payantes?

    Si c’est le cas, je suis profondément en désaccord avec toi. C’est la beauté du web, la gratuité et la démocratisation de l’information. C’est platte pour les entrepreneurs comme nous, mais c’est à nous de trouver des modèles alternatifs pour rentabiliser un site.

  • http://stephguerin.com Steph

    Attention, je ne dis pas de rendre le web 100% payant, je dis d’y faire une plus grande place. Présentement, c’est l’horreur quand vient le temps de faire sortir 1$ de la poche d’un internaute pour un service de qualité. C’est le cri à l’horreur, à l’arnaque et à l’injustice. Pourtant, ce même internaute n’hésite pas à payer 7-8$ pour son paquet de cigarette, 6$ sa bière dans un bar, 8$ pour un popcorn au cinéma, 50$ pour un repas dans un resto, 10$ pour une revue, 20$ pour son CD etc.

    Autrement dit, si un gros comme Google amène un changement de mentalité (et c’est le mot clé ici), plusieurs en profiterait tout en représentant des coûts insignifiants pour les internautes.

    Pour avoir travaillé dans les sites de rencontres, je sais que c’est le bordel de faire payer 15$ pour un mois d’abonnement qui permet de rencontrer des tas de gens. Pourtant, ces mêmes gens n’hésitent pas à se payer des soirées de 100$ dans un bar où ils ne rencontrent personne. C’est une question de point de vue! 🙂

  • http://www.bassoburo.com Sébastien

    Ben là, tu peux pas voir si la fille pu d’la bouche sur Internet 🙂

    Le jour ou une entreprise va lancer un paquet de cigarette gratuit qui va s’auto-financer avec de la pub, plus personne ne va acheter les cigarettes payantes.

    C’est la même chose qui arrive avec le web, et c’est tant mieux à mon avis.

    Combien de sites payants utilises-tu Steph?

  • http://stephguerin.com Steph

    Tu parles de cigarettes gratos avec la pub… Te rappelles-tu des cellulaires gratuits financés par la pub? Ça n’a pas duré longtemps… Ils sont morts et enterrés alors que nous payons volontairement des frais exorbitants pour nos forfaits cellulaires! Pourtant, on pouvait avoir un service tout a fait gratuit! Cigarettes gratuites? Pas sûr.

    Dans le monde traditionnel, payer nous réconforte dans nos choix. On paie joyeusement notre parfum 80$ alors qu’on est sceptique face au même parfum à 10$ chez Jean Coutu.

    À mon avis, c’est plus une question de mentalité. Internet est fortement associé au gratuit. Tout est gratuit sur le web. Les logiciels, les sites, la musique, les vidéos, l’information, etc. Transposé au monde réel, ce sont des trucs que l’on paie sans réchigner parce que « c’est de même ».

    Des sites payants, j’en utilise quelques uns. Évidement, par rapport aux sites gratuits, c’est faible. Les sites informatifs vont très bien avec le modèle publicitaire. C’est autre chose pour les sites de services ou de produits qui proposent une valeur ajoutée.

  • http://www.alijetha.com AJ

    Sébastien a raison. Le modèle gratuit sera toujours présent tant et aussi longtemps qu’il pourra offrir une alternative aux modèles payants.

    Par contre, avec le temps, il deviendra de plus en plus difficile d’offrir des produits gratuits car la technologie et le coût des développements ne sera plus abordable au commun des mortels.

    C’est comme le monde du jeu vidéo. Lorsque les jeux étaient en 2d, il y avait des produits gratuits en masse. Mais maintenant la plupart des gens paient (très cher) pour acheter un jeu.

    L’envers de la médaille, c’est que vu que les coûts de développement seront élevés, il sera plus difficile pour un développeur solitaire de lancer des produits.

  • http://www.nextref.com/ NextRef

    Le modèle économique sur le web n’est pas le même.
    Pour reprendre l’exemple du site de rencontre, pourquoi irait-on payer pour un site où il n’y a personne ? Alors que sur un équivalent gratuit financé par la pub il y a plus de monde ?
    L’erreur serait de croire qu’on peut vendre du service sur le web comme un artisant en batiment.
    La gratuité est justement la richesse du web, la culture accèssible à tous et c’est bien ce qui enrichit les cyber-entrepreneurs.
    Le meilleur exemple reste celui de Google, combien de services gratuits ont-ils ?
    Pensez-vous réellement pouvoir dégager du profit en offrant un service payant qui ne sera jamais aussi bon qu’un autre gratuit.
    Le réel problème est ailleurs, c’est la publicité qui ne paie pas les éditeurs. Choisir une régie comme AdSense est une erreur question rentabilité (mais très pratique coté gestion)…
    Le fait de payer un service sur Internet n’est pas un modèle viable parcontre offrir un vrai service gratuit avec de VRAIS annonceurs qui finance le tout, là oui c’est intéressant. Les problèmes sont ailleurs…

  • http://stephguerin.com Steph

    Ceux qui lancent un site de rencontres payant avec une maigre base d’utilisateurs sont tarés et ferment aussitôt. Par contre, les grands sites populaires sont payants. Match.com, RéseauContact, Netclub, Meetic, Compagnie.com, etc.

    À part PlentyOfFish.com, les sites gratuits vraiment populaires sont rares. Pourquoi le gratuit n’arrive pas à déplacer les payants? Parce qu’ils ne peuvent offrir un environnement de qualité! Regarde les sites gratuits et même la qualité des membres laisse à désirer… quand ils sont vrais!

    Google est dans une classe à part. Ils sont les moyens d’offrir tout gratuitement. Mais à long terme, je ne suis pas convaincu qu’ils garderont tout gratuit ou offriront de plus en plus de services payants à valeur ajoutée.

    Puis je suis d’accord avec toi sur AdSense. Faire vivre une business de 15 employés avec AdSense, c’est peu commun. AdSense, c’est bon pour payer les hobby, pas rentabiliser une entreprise.

    Puis vendre de la pub soi même à de vrais annonceurs au plein prix, c’est plus facile à dire qu’à faire. Average Joe n’a malheureusement pas accès à ces comptes et au pognon des gros annonceurs.

  • http://www.gabrielrodrigue.com/ Gabriel

    Moi, j’irais pour le mobile! 😉

  • http://www.alijetha.com AJ

    Steph, tu as mentionné toi-même le site PlentyOfFish.
    Le gars derrière le site fait 500k par mois rien qu’avec du adsense.
    C’est l’équivalent de 10 000 utilisateurs payants à 50$/mois…

  • http://stephguerin.com Steph

    C’est 1 parmi beaucoup de gros payants. C’est extrêmement difficile de lancer un site de rencontres aujourd’hui. Même le plus gratuit des gratuits n’attirera pas beaucoup de monde. Le coût d’aquisition d’un utilisateur est tellement élevé que c’est presque du suicide si on a pas les reins solides ou si on innove pas en réinventant la rencontre en ligne.

  • http://www.alijetha.com AJ

    Si lancer un site de recontres gratuit aujourd’hui doit être difficile, je n’ose imaginer ce que ça serait de lancer un payant!

  • http://stephguerin.com Steph

    Impossible à moins d’être Google ou d’avoir un grand frère avec beaucoup d’argent! 😀

  • http://www.gabrielrodrigue.com/ Gabriel
  • http://stephguerin.com Steph

    Mon p’tit nostradamus toi! 😉

  • http://www.bassoburo.com Sébastien

    “Je l’avais dit ou pas? :P”

    Bon bon bon, viens me faire accroire que tu le savais pas déja 🙂

  • http://www.gabrielrodrigue.com/ Gabriel

    Ok ok, j’avais des informateurs 😛