Quoi de neuf avec le social bookmarking francophone?

 

Voilà maintenant plus de 2 ans que la première vague de digg-like francophones sont lancés : Scoopeo, Nuouz, Fuzz et TapeMoi. Ces sites sont fortement inspirés du très connu site Web 2.0 américain Digg où la communauté propose des nouvelles et votent pour celles qui feront la première page.

Alors, où en sont ces sites francophones dans leur marché?

Commençons par dire que faire la première page sur Digg peut littéralement faire sautre votre serveur avec un flot de plus de 50 000 visiteurs uniques en une seule journée. Entre autre, les copains de NVI – experts en SEO, m’ont parlé de 6 000 backlinks suite à une apparition sur la Une. Et ces effets durent des semaines. On parle même du Digg-Effect qui peut jouer sur la valeur d’une action en bourse. Bref, Digg, ça n’a rien du petit site amateur.

Alors, disais-je, où en sont ces sites francophones dans leur marché?

Scoopeo, qui est probablement le plus populaire du côté francophone n’est qu’un puceron vis-à-vis Digg. En comparaison, faire la Une de Scoopeo amène environ 500 visiteurs uniques. C’est 100x moins.

Si c’était 500 visiteurs uniques, mais avec une forte progression où l’on penserait atteindre le 5000 visiteurs et même 25 000 visiteurs d’ici quelques semaines, ça serait une autre histoire. Mais non, le nombre de 500 stagne depuis un bon moment déjà. Aurait-on atteint un plateau?

Nuouz? Ce n’est pas mieux. Le site fonctionne bien. C’est une belle machine pour le trafic de recherche. Mais pour la participation et les centaines de commentaires par nouvelles, on repassera.

Fuzz? Le site est fermé depuis que les tribunaux Français ont rendu une décision assez loufoque. Sinon, ce n’était pas le paradis de la promotion non plus. Tout comme TapeMoi. Inutile de parler des dizaines autres Digg-like qui ont osé copier alors que plusieurs avaient déjà copié avant eux.

Comme propriétaire de Nuouz, je vois que peu importe les innovations, les outils, les réorganisations que l’on pourraient faire, l’intérêt n’est simplement pas là du côté francophone. Ceux qui utilisent ce genre de site utilisent Digg. Les autres? Ils n’ont aucune idée c’est quoi. Peut-être que dans 2-3 ans ce sera différent.

Bref, c’est tout de même fascinant qu’un site aussi populaire en anglais n’ait pas de petit cousin francophone avec un succès relativement comparable. Je lève la question : Est-ce que les sites sociaux francophones ont leur place quand il y a déjà un leader mondial anglophone?

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇