Réussir sans argent ou sans risque?

On le sait tous, ça prend de l’argent pour faire de l’argent. Mais que fait-on pour faire de l’argent lorsqu’on a rien à investir? Alors là, c’est plus dur. Mais dans les cas que j’ai eu à étudier, est-ce vraiment un manque d’argent ou un manque de risque?

Prenons un exemple typique : Un jeune « wanabe » entrepreneur a une idée et rêve de se lancer. Il a de la chance car c’est un projet web donc ça ne coûte presque rien. Par contre, il doit se faire connaître et généralement, ça coûte quelque chose. Si ce n’est pas en argent, c’est en temps. Mais il n’a pas un rond à investir en publicité.

Du moins, il croit ne pas avoir un rond. Parce que oui, c’est dur de sortir 1000, 5000 ou 10 000$ de ses poches. Mais si l’on gratte un peu et que l’on réfléchi, trouver de l’argent pour se lancer n’est pas si dur.

Je crois que la peur du risque est plus difficile à combattre que de trouver de l’argent. Si je perds 5000$, ma femme va m’étriper, non?

Pourquoi donc voulez-vous lancer un projet? Pour être en business et créer des revenus? Si oui, c’est quoi d’investir quelques milliers pour en générer le double? Vous doutez de votre idée? Alors dans ce cas, il faudrait continuer à réfléchir et peut-être sonder le marché un peu plus. Avez-vous des clients potentiels? Du monde intéressé par votre idée?

Si vous ne doutez pas de votre idée, que vous avez déjà des clients presque dans la poche alors quel est le problème d’investir? La peur du risque! C’est tellement une grande barrière qui empêche bon nombre de personne de faire leur saut en affaires.

Mais sans risque, on y gagne quoi? Quelle est la proportion d’entrepreneurs qui ont réussis sans risquer quoique ce soit? Ne rêvons pas en couleur, si c’était facile et sans risque, il n’y aurait pas d’employés, seulement des entrepreneurs.

Un risque bien calculé et bien évalué peut être payant. Que se passerait-il si au lieu de tout perdre, vous réussissez? D’ailleurs, pourquoi perdriez-vous toute votre mise? Si vous doutez de vos capacités, peut-être que le monde du business n’est pas pour vous après tout.

Toujours est-il, même un peureux peut se lancer en affaires. Il suffit de bien s’entourer et de se lancer. Des gens d’expérience et des mentors peuvent nous supporter et nous rassurer. De plus, la peur de tout perdre est souvent bénéfique car une fois que l’argent sera sur la table, vous n’aurez pas le choix de réussir pour ne pas tout perdre. Voilà une bonne façon de se botter le derrière volontairement!

Bref, de l’argent, ça se trouve. Votre épargne, les amis et famille (love money), votre auto qui ne vous sert à rien, le temps supplémentaire accumulé, votre voyage dans le sud annuel… Regardez toutes vos dépenses et vous verrez que vous pouvez trouver de l’argent.

Pour le reste, c’est plus une question de goût du risque. Je me lance ou je me lance pas? J’ai peur, mais je suis confiant ou j’ai peur et je ne suis pas confiant du tout? Et de quoi vous avez peur au fait? De perdre quelques milliers de dollars que de toute façon vous auriez dépensé autrement?

Allez les peureux, il est temps d’apprécier le goût du risque dont carbure les entrepreneurs à succès!

Partage avec tes potes!
  • http://www.cybercarnet.net Guillaume

    J’avoue que tu marque un point: j’ai peur d’investir de l’argent dans un projet web… (même si moi et un pote on a pleins d’idées) et surtout de la réaction de ma blonde si je met de l’argent dans ce genre de projet 😉

  • http://stephguerin.com Steph

    héhéhé convaincre sa blonde est probablement l’étape la plus difficile d’un projet d’affaires. Après ça, convaincre le banquier, c’est des « peanuts »!

    Pourquoi tu as peur? Doutes-tu de ton idée?

  • Nico

    Je me suis senti interpellé par ton “allez peureux …” (c’était le but non ;-).
    Dans l’équation du risque je pense qu’un élément important c’est la responsabilité que tu peux avoir sur la vie d’autrui (4 kids dans mon cas … tu me diras que je n’avais qu’à faire attention avant …. j’en conviens !!!!)
    Je ne connais pas ta situation, malheureusement je ne suis plus un jeune « wanabe », et troquer un chèque de paye qui rentre régulièrement contre un hypothétique succès, le choix est difficile. Surtout quand le manque de temps rend impossible de mener les 2 projets de front (le “safe” et le “risqué” …).
    Bonne chance (volonté!) dans tes projets.

  • http://stephguerin.com Steph

    Je conviens qu’avec des bouches à nourrir et des comptes à payer, troquer la sécurité contre l’incertitude n’est pas une chose aisée.

    Mais dans ce cas, il y a tout de même moyen de planifier. Économiser pendant un certain temps, se trouver des partenaires financiers (qui prendront le risque et les parts d’action!), profiter des subventions aux entrepreneurs, ou même souhaiter tomber sur le chômage pourquoi pas. Souvent, lorsque des employeurs mettent à pied, les employés se retrouvent avec une bonne prime de départ et des chèques de chômage. C’est une occasion en or! D’ailleurs, le gars de Lafraise.com était sur le chômage…

    Bref, comme un retour aux études pour un professionnel de 45 ans qui veut changer de carrière, en planifiant soigneusement on peut réussir de gros changements. Pour le reste, c’est comme sauter en parachute… On ne veut pas sauter, mais une fois en bas, on veut tout de suite recommencer! 🙂

  • http://www.lundi8heures.com Clément

    Ce que tu dis est parfaitement vrai. Je suis entrepreneur depuis une grosse dizaine d’années et j’encourage souvent mes amis à se lancer eux aussi mais ils ont peur.
    Par contre il est utopique de penser qu’on peut les changer. Ils ne se lanceront que:

    1/ si on leur prouvent qu’il n’y a pas de risques (mais c’est infaisable car aucune affaire est sûre à 100%)

    2/ou que si on les poussent (mais dans ce cas, il faut avoir confiance dans ses talents de coach, sinin on perd un bon ami).

    Entreprendre, c’est dans le sang, ça se cultive mais ça ne s’apprend pas.

  • http://www.lundi8heures.com Clément

    Désolé pour les fautes d’orthographes, j’aurai dû me relire avant de poster;)

  • http://www.vincentabry.com Vincent Abry

    Très bon article: oui la blonde peut s’opposer car lorsque tu dépenses 100$ elle te demande quand tu vas le revoir mais même si tu dis que tu peux le récupérer x fois ca ne change rien!!
    Mais un bon argument est peut être de dire la vérité: je préfère investir dans un projet et récupérer mon argent (ce n’est pas si dur à terme) et même le multiplier x fois que d’investir en Bourse et voir son investissement baisser de moitié et devoir attendre 10 ans avant qu’il remonte sans pouvoir rien y changer.. Dans un projet c’est l’inverse on est au coeur de l’action et c’est à nous de faire avancer les choses dans la bonne direction..
    Je dis la bourse mais ca peut être aussi acheter un bien immobilier dans un marché très haut et dont on peut attendre des années avant de voir le prix du bien valoir ce que l’on a payé pour.. message pour tous ceux qui achètent en ce moment aux USA, en France et dans une moindre mesure au Quebec..

  • http://www.vincentabry.com Vincent Abry

    oups ma blonde vient de lire mon commentaire et l’article!

  • http://www.expressions.be Gaetano

    Bonjour Stéph,
    Très bonne note: tu as touché un point chez moi 😉 Toutes les questions que tu poses sont celles que je me pose depuis des mois…

  • http://www.suicidalindustries.com Jeff

    On a tous peur de l’inconnu, de perdre nos “acquis”. Certains sont beaucoup plus pissous que d’autres il vas sans dire, notre zone de confort est un truc bien personnel.

  • clément

    Rien à dire, je suis entierement daccord avec toi steph, SURTOUT pour un projet web ou les fonds necessaires au lancement ne sont pas forcement très importants (en tout cas si on a un modèle economique ;-))

  • SebastopoL

    La grande nouvelle de l’année : si on prend des risques,c’est risqué.
    Mais si on fait quelque chose de moins risqué, on risque moins.
    Quand on investit de l’argent on prend des risques, mais plus ou moins selon le cas.

    Bravo!! Qui l’eut cru ?

    faut que je devienne coach, quand on voit comment tout le monde est heureux d’apprendre ce que j’ai résumé ci-dessus,ouais, ya du fric à se faire avec ces gens!

  • Pingback: ()