Réussir une startup ailleurs qu’en Californie?

 

Pourquoi très souvent, lorsqu’une nouvelle tendance, une nouvelle mode, une nouvelle attitude de vie frappe la planète, ses origines viennent souvent de la Californie?

Je pense au Web, au sushi, la méditation, la bouffe bio, le courant écologique, les jeans au boulot, etc. Puis, si l’on s’intéresse seulement au Web, toutes les étoiles du Web 1.0 et 2.0 nous arrivent de la Californie à quelques exceptions près.

Si l’on se compare, quelle est la dernière tendance mondiale qui est née au Québec? Fût un temps ou nous étions les rois du barrage hydro-électrique. Mais aujourd’hui? Qui sur la planète dit « Ouais, regarde ces types du Québec, qu’est-ce qu’ils sont visionnaires et futuristes! Toujours 5 ans en avance sur le reste du monde! »?

Bien évidemment, nous sommes loin de pouvoir nous comparer à la Californie. Ça me fascine cette différence de culture entre eux et nous. Là bas, les entrepreneurs, les innovations, les créations et inventions sont encouragées et facilités. Il y a une ouverture au changement et au progrès hors du commun.

Il y a les centres de recherche universitaires, le capital de risque abondant et des individus qui veulent changer le monde. Tout ça mélangé ensemble donne des entreprises comme Google. Ici? Nous avons Capazoo qui ressemble plus à une arnaque qu’un projet Web.

Depuis la ruée vers l’or vers 1850, la Californie est la place où tous les rêvent peuvent se réaliser. C’est l’endroit pour réaliser le rêve américain qui donne une chance à quiconque le désirant d’améliorer son sort.

Autrement dit, quand on est en Californie, on est imprégné de cet esprit de la réussite, du désir de créer ou de changer le monde. Ça sonne bien, non?

Bref, peut-on implanter cette mentalité au Québec ou en France? Peut-être avec beaucoup de patience, mais ce n’est pas demain la veille. D’ici là, nous sommes aussi bien de ne compter que sur nous-mêmes. La meilleure solution est probablement de faire comme Loic Lemeur et se pousser en Californie tel qu’indiqué dans son conseil #2 pour réussir une startup!

Vous en pensez quoi, la culture de la société, c’est un frein, ça n’a aucun effet ou c’est un levier pour la réussite?

Partage avec tes potes!
  • laurents91

    -et la bulle immo en train d’éclater en californie, le problème des subprimes qui s’y est répandu plus fort et plus vite qu’ailleurs et qui gagne le reste du monde par contagion
    -les blondes siliconées

    effectivement beaucoup de choses viennent de californie mais pas toujour le mieux, pas toujours le plus sage
    Il ne faut surtout pas oublier sa propre identité, faire les choses comme on les voit, garder les pieds sur terre, son naturel et le succès ne peut que venir encouragé par cette passion….

    comme disait confucius (repris par Churchill) :
    Se préparer au pire
    Espérer le meilleur
    Prendre ce qui vient

  • laurents91

    ce qu’on appelle startup peut très bien être une société “normale” ailleurs mais avoir tout autant de qualités 😉
    et être parcimonieux en besoins en capitaux est une des grandes qualités d’une entreprise qui marche et d’un investissement intéressant si c’est bien mené et piloté sur la durée
    ça c’est plus la philosophie de Warren Buffet, ce vieux singe roublard 😀

  • http://stephguerin.com Steph

    Bien sûr, il n’y a rien de parfait et c’est toujours plus vert chez le voisin. Les américains sont capables du meilleur mais aussi du pire. Je dois dire que perso, c’est le meilleur qui m’inspire!

  • laurents91

    touché
    mais tu auras plus de travail à essayer de changer les mentalités d’un pays qu’à trouver des liquidités (déménager n’en parlons pas ;))

  • http://www.aryane.com A.R.Y.A.N.E.

    Au lieu de fantasmer sur la dynamique de la “Silicon Valley”, pourquoi ne pas synergiser celle autour du “Cap Diamant”? Un dénominateur commun? La richesse de l’environnement naturel. Les plus grands cerveaux sont attirés et stimulés par des environnements naturels inspirant et énergisant. OK, il fait plus chaud là-bas, mais ils ont moins de neige… 😉

  • http://stephguerin.com Steph

    Ça, le fait qu’ils aient peu ou pas de neige, c’est un gros défaut! 😉

    Alors, c’est quoi la procédure pour faire un Silicon Valley ici, à Québec?

  • http://www.aryane.com A.R.Y.A.N.E.

    Créer une véritable entreprise frog 2.0 mobile qui profite aux co-créateurs et non une application de type “contenant” qui ne profite qu’aux initiateurs exploitant la générosité de celles et de ceux qui apportent de la valeur?

    Pour la neige, elle est un paramètre de notre environnnement qui continue d’influencer notre capacité d’adaptation et une source de plaisir pour ceux qui peuvent en profiter.

  • http://citeglobale.com Nicholas

    La Californie c’est 30 million de personne sur un territoire grand comme la France peuplé depuis 200 ans de gens qui y sont tous allé pour réaliser le rêve américain.

    Le Québec c’est le froid et les filles du Roy. Le Québec c’est vraiment les vacances. C’est comme ça. Pour réussir au Québec il faut vouloir être en vacances et seulement alors nous seront heureux.

    Toute personne qui va en Califormie pour les vacances va revenir complètement brulé. Toute personne qui vient au Québec pour ses vacances se retrouve à y revenir pour y habiter.

    Loic Lemeur est un idiot. Mais c’est son problème et celui de sa famille. Je pense que les gens doivent d’abords réfléchir à améliorer le sort de leur communauté plutôt que de se pousser pour le bien être de son égo et de son petit nombril.

    C’est dans cette philosophie que sont né les Youtube, Google , Amazon, FaceBook et MySpace… Ils ont répondu à un besoin de leur communauté. Et n’attendons pas les subventions car ce sont les subventions qui ont créé des mégaporcheries.

  • Marie

    Québec n’est pas une ville glamour. La ville n’aime pas le clinquant. Toujours, lorsqu’on essaie de l’habiller des babilloles à la dernière mode, ça ne lui va pas.

    Québec, c’est le chic classique, la classe malgré tout. Malgré les incongruités, bien souvent.

    Les entreprises ici se construisent de longue main, petit à petit. On bâtit pour durer… et je crois qu’effectivement la rigueur de l’hiver y est pour quelque chose.

    Les québécois ont appris:
    – à prévoir… en pensant à l’hiver qui arrivera bien vite;
    – à privilégier la qualité… qui résistera aux assauts de l’hiver;
    – à penser à long terme… car l’été est toujours trop court pour tout faire.

    … et c’est ainsi qu’ils sont aussi en affaires.

    Nous sommes assurément les fourmis de “La cigale et la fourmi”.

  • http://stephguerin.com Steph

    Très intéressant vos commentaires et les liens avec l’hiver! Et puis comme je le dis tout le temps, il n’a pas de gens qui détestent l’hiver, il y a juste des gens mal habillés! 😀

  • laurents91

    au contraire québec c’est super glamour !!!
    j’en ai encore plein les yeux après plusieurs années et un séjour de 3 semaines
    un trait d’union entre passé et présent
    un joli cocktail avec un joli supplément d’âme

  • http://www.lablogatoire.com Samuel

    On a des ingrédients très importants pour avoir de belles entreprises qui innovent et qui ne sont pas donnés à tous:

    – Main-d’oeuvre compétente
    – Grande qualité de vie

    Ce qu’il faut ensuite, c’est un peu de confiance et de vision pour stimuler tout ce beau monde. Puis, il faut créer des noyaux de compétences pour qu’une synergie naisse naturellement.

    J’avais sorti quelques pistes il y a un petit moment:
    lablogatoire.com/2007/10/...menager-a-silicon-valley/

  • http://www.deuxmainsgauches.com nicolas sosnowiez

    je te trouve dur, netvibes et d’autres sont français et il y a une grosse émulation ici à Paris autour du web, pleins de projets de start-up, de success story comme pixmania (un futur amazon peut-être), Fotolia est autre exemple, Zilok peut-être le prochain, ici ça bouge 🙂 Et au canada ? Il y a Istockphoto, une énorme réussite, et d’autres viendront surement. Est-ce qu’il faut être à SF pour monter une start-up ? pas sur. Il faut une bonne idée, des gens compétents, je ne pense pas que la pays compte, les pure player l’ont bien compris, ils font ça depuis la plage 🙂

  • http://www.bedbazar.com Yohan

    Montréal est une plate forme du web francophone et anglophone…

    Copernic a vue le jour au Québec.

    N’oublions pas que les universités du Quebec forme encore les meilleurs ingénieurs d’Amérique du Nord.

    Il suffirait que le Quebec change sa fiscalité en faveur des entreprises E-Commerce pour voir débarquer l’Europe et Les US.

  • http://www.laguerredesmots.com Maude

    Moi je n’envie rien du tout à la californie, le Québec c’est super. Voyons donc, on est pas tous des Elvis Gratton qui ne jure que par les “States”

    On a peut-être pas autant de ressources, mais au moins quand on réussi quelque chose on peut être fier.

    Un startup ici c’est très possible. Oublions l’idée de devenir milliardaire ou millionaire. L’idée c’est d’en vivre et d’aimer ce qu’on fait. Si la chance se met de la partie tant mieux.

    Maude

  • http://martinleclair.com Martin Leclair

    Tout cela dépend de ce que l’on veut. Le Québec ne sera jamais la Californie. Si on veut aller vite, lever beaucoup de $, déclancher un buzz et que l’on aspire a être le prochain Google alors malheureusement (ou heureusement) il faut déménager. Si on est capable d’aller plus lentement, de travailler plus fort pour dénicher son financement et que d’être capable de vivre de son entreprise est un but suffisant alors le Québec ou n’importe ou ailleurs fait aussi l’affaire.

  • http://www.quebeccafe.com Graeme

    Ouais, dommage que les français aient pas plutôt gardé la Californie (pour le soleil…), hein ?
    Mais bon, on est très bien ici aussi au Québec 😉
    Au passage, la Californie c’est 36.5 millions d’habitants contre 7.7 pour le Québec, y a pas photo.
    Et une richesse qui s’est énormément développée aussi grâce à la guerre dans le Pacifique il y a 65 ans.

    Sinon y a pas que Capazoo ici, il y a aussi des super grosses structures comme… euh… http://www.canadiancafes.com ? http://www.populationdata.net ? (bon j’déconne !) 😉

  • http://www.aryane.com Luc Gendron

    Comme le souligne Claude dans son blogue (http://emergenceweb.com/blog/?p=427),nos ressources énergétiques constitueront une composante stratégique d’attraction pour ces géants.

    Une fois ici, ces leaders constateront le talent qui foisonne ici. Cela captera une partie de l’attention du capital de risque de calibre mondial. Leur présence stimulera l’émergence (clin d’oeil à Claude)de nouvelles initiatives.

    Toutefois et contrairement à ce qui se passe avec l’implantation des alumineries, nos leaders politiques devront exiger que l’accès à nos sources énergétiques soient conditionnelle à l’implantation de centres de R&D et/ou de gestion en applications Web.

    Auront-ils la vision et le courage de défendre nos intérêts (richesse collective des québécois) et non les leurs (capital sympathie pour une élection à court terme) dans une industrie qu’ils méconnaissent totalement?