Riche en données, pauvre en information

Toutes les entreprises sérieuses dans leurs affaires Web ont installé un outil de mesure d’audience Web. Au minimum, on veut savoir le nombre de visiteurs qui passent nous voir, non? Mais pour le reste, que faites-vous avec les centaines de rapports, de croisements et de segmentations que l’on peut faire avec toutes ces données? Sans parler des données personnalisées qu’on peut ajouter dans le lot.

Riche en données

Vous êtes vous arrêté pour faire l’inventaire de tout ce qu’on trouve dans un outil de mesure d’audience? C’est phénoménal. Multiplions ça par les croisements et segmentations que l’on peut faire et ça donne des rapports à l’infini. En veux-tu des données? En v’là.

Mais alors pourquoi une entreprise qui a toutes les données voulues et imaginables ne fait rien avec?

Pauvre en information

La couille dans la soupe, c’est que l’information, c’est-à-dire ce qui a une valeur pour l’entreprise, n’apparaît pas seule. Ça prend une tête pour les identifier, les extraire, les analyser dans un contexte et en faire une information utile à l’organisation. C’est comme être assis sur une mine d’or. On ne peut rien faire avec du minerai brut non traité. Donne une bague de minerai d’or à ta copine et regarde bien sa réaction…

Comment être riche en information?

On sait maintenant que ça prend plus qu’un outil d’analytique. Ça prend des ressources dédiées. Ça va aussi loin que d’intégrer l’intelligence d’affaires à la culture d’entreprise. Parce que du Web analytique, c’est de l’intelligence qui sert à faire grandir l’entreprise. C’est beaucoup plus que de consulter un rapport sur la fréquentation de son site.

Bref, au début les entreprises avaient un compteur de visites. Maintenant, ils ont un outil de mesure d’audience qui génère des centaines de rapports. Prochaine étape? S’en servir intelligemment pour supporter et développer les affaires.

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇