Un Facebook ouvert?

Et bien, on dirait que Facebook tente d’agrandir son marché. Il semblerait que l’entreprise veuille ouvrir son réseau social à tout le monde et non exclusivement aux communautés scolaires. Celles-ci étaient fermées et seuls les membres d’un même groupe pouvait échanger ensemble. Par exemple, les étudiants de telle Université ne voyaient pas ceux d’une autre. Et monsieur et madame Tout le monde qui ne font parti d’aucun groupe étaient alors exclus.

Est-ce se tirer une balle dans le pied quand l’on sait que le succès de Facebook est justement parce que c’est une communauté fermée? Les membres apprécient d’être en contact avec un group en particulier. En l’ouvrant, ça ne revient pas à faire un 2e MySpace? Les comparaisons viendront sûrement. Évidement, pour connaitre une bonne croissance, ouvrir FaceBook parait une bonne solution si l’on compare les 100 millions d’utilisateurs de MySpace aux 9.3 M que compte Facebook. Côté revenus, on parle de 30 M$ pour Facebook et de 180 M$ pour MySpace.

Pour ma part, je crois que ça serait une erreur et le site perdrait son élément distinctif si cher aux annonceurs. Après tout, est-ce mieux d’avoir de la quantité ou de la qualité? Exploiter un créneau précis est profitable, surtout lorsque l’on est le leader et que la compétition est loin derrière.

Bref, encore une histoire tordue du web 2.0 à suivre…

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇