Web analytique ou analytique Web?

Tiens, parlant de Web analytique ce matin, une question qui me chicotte depuis un moment refait surface : Pour traduire Web analytics en français, dit-on Web analytique ou analytique Web? La question semble anodine, mais la réponse est tout de même importante. Tout d’abord, pour bien parler le français, mais aussi pour que tout le monde dise la même chose.

Actuellement, c’est assez simple : les francophones, clients et professionnels du domaine disent Web analytics. Au diable le français. Chez Percute Technologie et sur ce blogue, nous utilisons le terme Web analytique depuis un bon moment. Mais j’ai vu à quelques reprises le terme analytique Web qui me semble une meilleure traduction.

Le grand dictionnaire terminologique ne donne rien à ce sujet alors que Wikipedia en français utilise le terme anglophone Web analytics : « Les Web Analytics regroupent la mesure, la collecte, l’analyse et la présentation de données provenant d’Internet utilisées afin de comprendre et d’optimiser l’utilisation du Web. »

Si j’avais à voter pour une traduction, je voterais pour analytique Web. Mais Web analytics est déjà très répandu alors Web analytique est peut-être un meilleur choix. Pas facile… pas facile…

Vous en pensez quoi?

Partage avec tes potes!
  • http://www.gabrielrodrigue.com/ Gabriel

    Le Web analytique, c’est le Web qui est analytique. Comme ton blogue, qui jase d’analytique; il fait partie du Web analytique.

    L’analytique Web, c’est l’analytique du Web.

    Mais Web analytique, ça sonne mieux, et c’est mieux répandu. Hum.

    À chaque début de session, les étudiants du cours de terminologie -TRD-14436- au bacc en traduction de Laval doivent se pencher sur la traduction de termes techniques, qui sont ensuite proposés au Grand Dictionnaire. Ça pourrait être une ressource intéressante 😉

  • http://stephguerin.com Steph

    Pas con l’idée du cours de temrinologie! Si tu as des contacts, passe le mot 😉

  • http://www.ideesdesiteweb.com Greg

    Dites, si nous voulions traduire en français d’Académiciens… nous ne dirions pas plutôt :

    – l’Internet analytique ?

    Aïe Aïe. Le débat va devenir compliqué…
    désolé ! 🙂

  • Nicolas

    @Greg
    Il me semble qu’il y une différence entre Internet et Web. De toute façon c’est Web comme nom propre, pas comme une vulgaire toile. Est-ce qu’on traduit les noms propres?

  • http://www.leconte.name Christophe

    Bonjour,

    Dans google, la recherche de l’expression exacte “web analytique” retourne 35 300 résultats. Tandis que “analytique web” en renvoit 1 040 , sachant que dans ce cas, en regardant les résultats de près, on voit souvent apparaître “… web analytique (web analytics)….” (et non “… analytique web …)
    L’usage voudrait alors qu’on emploie l’expression “web analytique”.

    Cependant,
    1) “le web analytique” : 11 300 résultats dans Google
    “la web analytique” : 361 résulats
    Donc j’en conclue (même si la déduction n’est que probable) que nous disons “le web analytique”.
    Dans ce cas, le web (substantif) serait analytique (adjectif), ce qui NE correspond PAS à Web Analytics.
    2) Par ailleurs, en supposant que le [L’] dans “l’analytique web” correspond à un “la”, analytique serait donc substantif. “l’analytique web” correspondrait alors à de l’analytique qui aurait pour objet le web ; ce qui est équivalent à Web Analytics.
    Du coup, je pencherai pour dire l’analytique web.

    (ceci dit … je ne suis pas grammairien !)

  • http://www.leconte.name Christophe

    Ces commentaires n’étaient encore en ligne avant que j’écrive le mien … En fait je rejoins l’idée de Gabriel.

  • http://stephguerin.com Steph

    @christophe c’est très intéressant ton comemntaire! Mais je vais le relire uen fois ou deux pour être certain de bien tout saisir héhé 😉

  • http://versiondeux.com Nicolas Lariviere

    Moi je pense entoucas que d’écrire sur ton bloque et dans cet article particulièrement: web analytique, web analytics, analytique web et toutes ses variantes possibles comme même par exemple web analitique… He ben, c’est excellent pour le référencement et la capture de traffic 😉

  • http://stephguerin.com Steph

    Ça peut pas nuire en tout cas! 😉

  • http://www.fastviewer.fr Guillaume

    Même constat linguistique de l’autre côté de l’Atantique: je diffuse dans la zone francophone un outil de desktop sharing, qui sonne tellement mal au oreilles des clients, qu’ils françisent le terme webconferencing.

    Chacun y va de sa petite sauce:
    * webconferencing pour ceux qui adorent le jargon et le globish
    * web conference pour les plus avertis technqiuement
    * et plus simplement conference web pour ceux qui commencent jsuet à découvrir cet outil et ce qu’il peut leur apporter (des industriels “lourds”, des PME et TPE)

    Donc j’ai pris le parti de gérer plusieurs registres d’expressions “segmentantes” quanf je communqiue (avec l’inévitable gonflement du nuage d etag qui va avec… 😉

  • http://www.seopob.com Pob

    Salut à tous, il semblerait qu’en France, le terme “Web analytique” soit une marque déposée, voilà pourquoi ce n’est pas un terme très utilisé. Je vous renvois vers ce post du blog d’ox2 pour mieux comprendre :
    Web analytique, marque déposée
    Sinon personnellement, j’utilise le terme web analytics, comme la majorité des professionnels français.

  • http://www.gauvin.net Stephane Gauvin

    Je suppose que l’expression “correcte” serait [web analytique], tout comme on dit [chimie analytique]. On ne penserait pas dire [analytique chimie], sauf peut-être si on écrit un poème…

    La difficulté, mentionnée par Pob, est que l’expression [web analytique] est une marque déposée en France(??!!!). C’est invraisemblable et, je suppose, intenable, mais comme ceux qui souhaiteraient attaquer cet usage devront faire les frais de la contestation, les professionnels français utilisent le terme anglais (web analytics).

    Nous devrions offrir sous peu un cours (à l’université Laval). Je pense que le titre est (Analytiques Web) parce que l’expression anglaise était jugée inacceptable.

    (et en passant — Nicolas écrit à propos de l’Internet et du Web. Que je sache, les deux sont des noms propres commençant avec une majuscule. Et oui, ce sont deux choses différentes, Internet décrivant les réseaux qui fonctionnent en TCP/IP, et le Web référant aux applications utilisant le protocole http.)

  • http://stephguerin.com Steph

    @Stéphane Alors dans votre cours, vous direz Web analytique ou analytique Web?

  • http://analyseweb.fr Julien Coquet

    Allo à tous,
    tout d’abord, merci à Pob pour le lien vers mon billet sur la marque déposée et merci à Stéphane pour le commentaire.

    En ce qui me concerne, je fais de la formation et de l’éducation au quart d’heure et je me sers de l’expression “web analytics” même si je me laisse parfois aller à utiliser “analyse web”.

    J’en ai donc profité pour monter un forum francophone sur le sujet sur http://analyseweb.fr 🙂

  • http://www.gauvin.net Stephane Gauvin

    @steph : le cours devrait être offert par Stéphane Hamel, il est le premier concerné.

  • http://www.leconte.name Christophe

    @Stephane : en consultant ce dictionnaire en ligne (www.cnrtl.fr/definition/analytique), je note que “analytique”, employé en tant qu’adjectif tel que dans “chimie analytique” ou “résumé analytique”, qualifie une méthode, une science, une démonstration, etc.

    “web” ne désigne pas une science. il faudrait un mot comme “webologie” pour que “analytique” soit utilisé comme simple adjectif : la webologie analytique. Dans “analytique web”, on a substantivé “analytique” afin de l’utiliser pour désigner la science, la démarche, etc. tout en la qualifiant d’analytique.

    J’aurais du dire tout cela en employant le conditionnel, vu que je ne suis sur de rien, mais cela aurait été lourd à lire.

  • http://www.waomarketing.com/blogFR/wordpress Jacques Warren

    Moi j’utilise Web Analytique depuis toujours (en fait je disais plutôt Intelligence Web, mais c’était un autre anglicisme! alors je me suis mis à la page des Français) et je continue de le faire dans ma représentation au Québec. C’est encore l’expression qui sort le plus avec analyse Web.

    Vrai, Pob a raison de souligner l’imbroglio en France de cette histoire invraisemblable de quelqu’un qui a pris une marque de commerce sur ces termes génériques. J’ai pas mal râlé à ce sujet dans des blogs et forum là-bas, mais évidemment ça n’a aucun impact.

    Moi, j’attends la mise en demeure formelle du détenteur de la MC pour changer mon utilisation de cette expression, mais je doute fort que cela soit applicable en dehors du territoire français.

  • http://90degres.ca Jonathan Bergeron

    Je te félicite par ce billet tu vient de réussir à faire sortir ton blogue un peu plus facilement sur la seconde requête sans changer tout le contenu de ton site. Puis sur les redirige vers Percute.

    C’est un bon exemple concret d’avoir un blogue d’affaire.

  • http://www.gauvin.net Stephane Gauvin

    Plusieurs choses intéressantes.

    @christophe: oui, excellent point. Le Web étant un objet, il ne fait pas dans l’analytique (alors que la chimie étant une discipline, elle peut l’être).

    Le mot qui pointe est “webometrics”, un dérivé de econometrics, psychometrics, ou bibliometrics. En français, ça donnerait webometrie (ou toilométrie! :).

    Le petit hic est que web analytics réfère à l’analyse de metriques propres à un site. Nombre de visites, de visiteurs, clickstream, proportion de paniers morts, etc.

    Webometrics a un sens beaucoup plus large, voisin de “web intelligence”, où on scrute le Web pour mesurer différentes choses (par exemple la visibilité relative de candidats à des élections, un sujet qui m’intéresse depuis quelques temps déjà).

    En ce qui me concerne, il y a une différence importante, et à préserver, entre Web analytics et webometrics

  • http://www.kapitec.com Sandrine

    De mon côté j’avais opté pour Web Analytique qui sonnait mieux… mais le détenteur de la marque m’a rappelé à l’ordre et m’a précisé que la traduction correcte était : Analytique Web… donc aujourd’hui soit on utilise le terme anglais soit Analytique Web… mais en passant aussi analyse Web car beaucoup de clients potentiels ne savent pas ce qu’est le “Web analytique”.

  • lasares

    C’est ma deuxième visite sur ce site et je suis gagné ! Comptez-moi parmi vos abonnés RSS. Merci pour ce billet, qui m’éclaire sans me donner la réponse souhaitée (qui n’existe vraisemblablement pas encore) : un terme vraiment français pour cette discipline.

    Pour contribuer à la discussion, je soulignerais que Analytics est de la même forme que Statistics et pourrait se traduire de la même façon : la discipline est la statistique, quoiqu’on parle des statistiques (au pluriel) pour signifier son objet. Ainsi, l’analytique pourrait être la discipline qui traite des analytiques du site.

    N’empêche que je préférerais un terme mieux ancré dans la logique de notre langue.

    Pourquoi pas la cybermétrique ? De cyber pour faire référence au web et métrique pour ce qui est de la discipline consistant à mesurer.

    Ainsi, Google Analytics serait une application de cybermétrique. Ça sonne plus français à mon oreille, mais j’avoue douter moi-même de son adoption. Ceux qui n’ont jamais entendu parler d’Analytics y trouveraient certes leur compte avec ce terme somme toute assez descriptif de son objet. Par contre, les professionnels habitués au jargon et communiquant souvent autant en français qu’en anglais trouveront probablement inutilement complexe de se familiariser avec les deux termes aux consonances si différentes.

    On a bien réussi à faire une place à “courriel” , alors on peut toujours espérer…

  • lasares

    Oups !, je viens de trouver “cybermétrie”, ce qui sonne encore mieux, dans le dictionnaire de l’internaute d’IBM Canada.

    Encore merci à ce site et ce billet qui m’a permis de découvrir cette nouvelle ressource (nouvelle pour moi) : www-03.ibm.com/ondemand/c...naire/dictionnaire_w.html