Yahoo! ferme Geocities

Geocities? Si ça ne vous dit rien, vous n’êtes pas un vieux routard du Web comme moi. Si ça vous dit de quoi, vous serez surpris d’apprendre que ce qui était le 3e site le plus populaire de la planète il n’y a pas si longtemps ferme ses portes.

Un pilier du Web 1.0

Geocities est un site offrant un espace pour faire sa page Web personnelle. On a peine à imaginer l’utilité d’un tel site avec les MySpace, Facebook et Blogspot de nos jours. Mais il y a 10 ans, c’était LA façon d’avoir une page Web personnelle en toute simplicité. Et c’était LE site. Yahoo! l’a compris en le rachetant ~4.6 MM$.

4 MM$ aux poubelles?

Je pense que oui. Yahoo! a manqué le bateau du Web 2.0 avec Geocities. C’était un naturel que de prendre le virage blogue et plateforme sociale avec un tel site. Surtout avec une telle popularité. Avec un peu de développement, Geocities aurait pu être à la place de Facebook et Blogspot les doigts dans le nez.

On comprend que malgré son modèle freemium qui génère tout de même des revenus (je n’ai pas trouvé combien), ce site est sur le déclin. Un revirement paraît peu probable. Et hop, 4 MM$ aux poubelles.

Sur le Web, faut se bouger le derrière

C’est fou quand on y pense : un site autrefois dans le top 10 mondial est maintenant un has-been dont plus personne ne parle. Et ce, en moins de 10 ans. Ce qui était une plateforme vivante il n’y a pas si longtemps est devenu un dinosaure qui a cessé d’évoluer. Et c’est ce qui l’a tué. Une fois intégré à la machine Yahoo!, qui se souciait de son développement?

Bref, cette nouvelle remet bien des choses en perspective. Le même scénario pourrait très bien se reproduire dans quelques années avec les vedettes du jour comme Facebook et Twitter. Sur le Web, tout va vite. Quand on a du succès, mieux vaut continuer d’évoluer ou bien de vendre pendant que ça passe.

Via Vincent abry

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇