Yulbiz, SWAFF, DrumBiz, peu importe tant qu’on y est

J’ai eu le plaisir d’assister à la première soirée Web et affaires sans nom organisée à Drummondville par Luc Gendron. Sans nom parce qu’ils ne se sont pas encore branchés sur un nom. Perso, j’aime bien Drumbiz. L’appelation SWAFF est aussi une option puisque ce n’est pas lié géographiquement comme « YUL » qui est le code d’un aéroport à Montréal.

Le nom, c’est accessoire

Peu importe le nom qu’on donne à une telle soirée, c’est vraiment les gens qui participent qui font que c’est mémorable. Évidemment, c’est difficile d’être aussi bons et créatifs que nous, les gens de Québec, et de trouver un nom original, informel, à double-sens et relax comme SWAFF. (Ceux qui me connaissent noteront la note d’humour ici)

Et à quoi ça sert tout ça?

La question se pose : Pourquoi aller rencontrer des gens qu’on ne connaît pas? Premièrement, le but est de réseauter, de tisser des liens, d’échanger sur des sujets communs qui nous passionnent. Le Web et les affaires entre autres. Mais plus loin que ça, on entre en contact avec une richesse qui n’est pas accessible par Facebook et Twitter. Vous savez, le contact humain? Voir Luc Gendron dans une image de 100×100 pixels n’a rien à voir avec lui serrer la main, de l’écouter parler du mousseux de son cousin germain, de théories des groupes et d’affaires électroniques. Apprécier la compagnie des gens, ça ne se fait pas autrement qu’en personne.

Mais concrètement?

À quoi ça sert concrètement? Et bien pour ma part c’est lors de ces soirées que j’ai rencontré mes associés qui sont devenus de bons potes, des clients directement et indirectement et ça a même permis de trouver des employés. Sans parler de toutes les autres personnes intéressantes qui garnissent maintenant mon carnet de contacts.

Bref, réseauter n’est pas une invention du Web 2.0. C’est aussi vieux que le commerce lui-même. Puis de toute façon, pour réussir en affaires, ce n’est pas ce que tu connais, mais qui tu connais. Alors participer à ce genre de soirée est un investissement autant sur le plan personnel que professionnel.

Avis aux intéressés, Yulbiz à Montréal le 26 mai prochain. Quant à la prochaine SWAFF, on se revoit en septembre!

Partage avec tes potes!
  • http://www.spektrummedia.com Vincent Girard

    En effet le réseautage est quelque chose de très important, surtout pour une jeune entreprise comme la mienne. Les contrats que j’ai obtenus depuis janvier proviennent tous de connaissances. Ça prend de bons contacts pour réussir en affaires et je crois que lors du dernier SWAFF j’ai contribué à quelque chose d’intéressant en te rencontrant Steph. Il est toujours agréable de découvrir de nouvelles personnes en prenant une peinte bien froide!

    Je crois qu’il serait intéressant de faire des SWAFF au cours de l’été…

  • http://linguaspirit.over-blog.com/ Noémie

    une bonne façon de faire les connaissances

  • http://www.mieuxconnaitre.com Thoma Daneau

    J’aime bien la partie concrète que tu parles, car c’est bien vrai. Les contacts importent beaucoup dans ce milieu, car tout le monde a du talent, faut juste un peu d’aide parfois pour ressortir du lot.

    Pour ma part, j’ai été à l’événement web 2.0 qui c’est déroulé voilà quelques semaines et j’ai bien aimé. On découvre du monde qu’on suit sur internet ou qu’on retweet. On s’aperçois souvent que c’est du bon monde qu’on côtoit sur Internet. C’est un must de se voir en vrai si on veut se donner la chance de percer. C’est pour cela que j’ai bien hâte à la prochaine rencontre !

    Thoma.

  • Nancy Vigneault

    Merci Stéphane pour tous ces bons mots et comme toujours la justesse de ton analyse. J’ai passé une très belle soirée grâce à vous tous. J’aime de plus en plus le nom DrumBiz… en tout cas on verra!

    Au plaisir de se revoir bientôt!

  • http://www.aryane.com Luc Gendron

    Une des caractéristiques du Web est la générosité des personnes qui ont compris et adopté cet environnement de communication et de réseautage organique. “Donnez et l’on vous donnera!”

    Le temps est le facteur le plus important à mes yeux. Nous prenons le temps et nous réagissons rapidement pour ce que nous jugeons importants. Je remercie toutes celles et tous ceux qui ont pris le temps de se déplacer hier soir.

    Vous m’avez tous renversé par la générosité de votre présence. Ça me touche encore aujourd’hui. Merci de vous être déplacés de Québec, de Sherbrooke, de Montréal et, naturellement, de Drummondville. Vous êtes venus arroser vos plantes. Personne n’a idée de la fleur ou du fruit qui en sortira.

    J’aimerais souligner que, malgré sa discrétion, Chantal Beaupré a été la bougie d’allumage et la complice de cette soirée. Pour une fois, je me sentais moins seul dans mon patelin à tripper sur le Web. Maintenant, nous avons un embryon de réseau de professionnels du Web au Centre-du-Québec. Nous aurons d’autres occasions pour le faire grandir.

    Pour le nom, c’est une histoire à suivre… 😉

    P.S. On veut des preuves lorsque ton “pote” te remettra les deux bonnes bouteilles gagnées suite à une humiliante défaite sur une toute petite table équipée d’un filet au centre…

  • http://presentabilitywithdfg.wordpress.com/ PRESENTability – Denis François Gravel

    Chaque canal de communication a sa fonction, ses spécificités. Chaque canal est complémentaire des autres canaux. Le face à face apporte une chaleur supplémentaire. En attendant le prochain SWAFF, il y a un TweetUp à Québec le 2 juin – http://twtvite.com/4exfwk

  • http://www.inspirationsquotidiennes.com Chantal Beaupré

    Bonjour Stéphane,

    Non seulement j’ai été enchantée de faire ta connaissance à cette soirée “sans nom” tenue à Drummondville au 21 mai dernier, mais je suis parfaitement d’accord avec toi: voir Luc Gendron sur une image de 100 x 100 pixels n’a rien à voir avec la privilège de lui serrer la pince en réel!

    Blague à part, j’ai beau adorer créer des relations d’affaires et personnelles via les médias sociaux en ligne, il n’en demeure pas moins que le réseautage “en personne” apporte une dimension loin d’être négligeable. À mon humble avis, l’aspect virtuel ne doit idéalement pas être au détriment de l’aspect “en personne”, et vice versa. L’un complémente nécessairement l’autre.

    Au plaisir de te voir au prochain YulBiz… et au prochain SWAFF en septembre prochain!

    Amitiés,
    Chantal

  • http://www.zackbrandit.com Jean-Paul

    Je lis ce billet avec un rictus…car je viens moi aussi de rentrer d’un BarCamp organisé dans les locaux du zoo d’Anvers(Belgique)…d’ailleurs pour cette session, nous avons appelé ce BarCamp Zoocamp:-)
    Rien ne remplacera les contacts humains, participer à des échanges, donner un sourire, apprendre des autres et donner en retour.
    Merci pour ce billet nous nous ne nous fait pas oublier que derrière Facebook,Twitter…il ya des hommes et des femmes.

  • http://www.baliz-media.com Luc Vaillancourt

    J’aurais aimé être là, avec un conducteur désigné biensûr pour le retour vers la Capitale Nationale, l’autre, la deuxième.

    La prochaine fois alors, au DrumBiz/SWAFF Drummund/Yulbiz Drummond.