La dure réalité des champions

Ce matin, j’ai repris l’entraînement de ski de fond (en fait, ce sont des séances de « brainstorming stratégique » à la sauce p’tite boîte). Et ce matin, je me voyais déjà l’été prochain à botter le cul de mon frère en vélo de montagne. Ça fait deux ans qu’il me le botte alors assez, c’est assez. Je dois donc devenir un champion. Et tout un pour botter des culs sans équivoque.

Par contre, être un champion, c’est difficile. Malheureusement, pour être le top du top il faut se bouger le derrière. Plus que la moyenne. Même plus que tout le monde. Seth Godin appelle ça « The Dip », c’est-à-dire le creux de la vague qu’il faut surmonter pour être le numéro 1. Ce même creux où la majorité des gens abandonnent. Celui qui continue prend une bonne option sur le succès. Parce qu’on se fout du #2 et du #3. Celui qui devient une rockstar, un athlète de haut niveau ou un homme d’affaires à succès est le meilleur dans sa niche. Point.

Bref, en ski comme en affaires, je devrai me forcer et travailler fort encore et encore pendant des jours et des semaines pour savourer une victoire qui ne viendra peut-être jamais. Pas facile la vie de champion.

Comment ne pas faire de l’argent avec les chaînes de lettres et PayPal

Une vieille arnaque pleine de poussière ressort et reprend du service ces temps-ci on dirait. Les chaînes de lettre à pognon! J’en ai reçu 4 en quelques jours. En gros, c’est l’idée du mouvement perpétuel, mais version business. On donne un coup d’envoie avec un investissement minimum et les revenus abondent sans fin. C’est ce que les gens qui lancent des chaînes de lettre pour faire de l’argent espèrent réussir.

Vieux comme la poste

Le principe est simple : On reçoit une lettre avec une liste de noms. On envoie 5$ à toutes personnes et on place notre nom en haut de la liste, décalant au passage tout le monde d’une position vers le bas. La dernière personne est exclue de la liste. Ce principe est aussi vieux que la poste elle-même. Comme il faut être de son temps, aujourd.hui ça se fait avec PayPal.

Lire la suite « Comment ne pas faire de l’argent avec les chaînes de lettres et PayPal »

À quoi bon exagérer son trafic Web?

Ça fait quelques fois que je vois des blogueurs de tous horizons exagérer leur trafic Web. Quand une personne affirme avoir X milliers de visiteurs, il est simple de valider si c’est vrai ou non. On peut utiliser Tout Le Monde En Blogue, Technorati, FeedCompare, etc. Généralement, ça tend à confirmer les dires du blogueur.

Mais occasionnellement, je vois des trucs énormes. Non pas des chiffres surévalués, mais des surévaluations surévaluées. De l’ordre du 10X plus. Pratiquement exponentiel! Et ça affecte autant le petit blogue avec 100 visiteurs qui affirme en avoir 5 000 que le moyen de 15 000 visiteurs qui affirme en avoir 75 000.

Les gros sont moins à risque de bullshitter à mon avis. En effet, en étant gros, ces blogues sont plus surveillés et la transparence est de mise. C’est d’autant plus important quand ils génèrent des revenus publicitaires. En effet, quand on affirme avoir 100 00 visiteurs et qu’on vend de la pub, il faut livrer.

Pourquoi?

Est-ce parce que ces gens ont de la difficulté à lire leurs statistiques Web? Les outils d’analyse de fichiers journaux peuvent donner de telles différences. Mais un blogueur moindrement averti va douter des chiffres trop gros.

Lire la suite « À quoi bon exagérer son trafic Web? »

Qualifié pour les cinq gros chèques du Reader’s Digest

Oui oui, moi Stéphane Guérin est qualifié pour gagner 5 gros chèques dont un de 500 000$! Et preuve que ce n’est pas de la frime, ils m’envoient les 5 gros chèques! En gros à part de ça. Sur du papier de 28’’ X 16’’. Dans une grosse enveloppe jaune. Ça doit bien coûter quelques dollars pour un seul envoi. Mais ce n’est pas grave, puisque j’ai été choisi dans la sélection finale et que je fais parti du 1% de chanceux à qui cette offre s’adresse.

Offre?

Je gagne quelque chose ou c’est une offre? Ha ok, pour avoir ces gros chèques, je dois m’abonner à Sélection Reader’s Digest! Maudit… je croyais vraiment avoir gagné 500 000$. Ha ben oui, en y regardant de plus près, ces chèques sont en réalité… DES FAUX CHÈQUES! Merde. Moi qui courait les encaisser…

Lire la suite « Qualifié pour les cinq gros chèques du Reader’s Digest »

Les startups et la spirale de la mort

Le blogue d’actualités techno-startups Techcrunch a lancé un compteur de mises à pied dans les startups. C’est un peu paradoxal ce truc. D’une part, les startups font des coupures afin de réduire les dépenses face à l’incertitude économique. D’autre part, ça peut avoir l’effet boule de neige et entraîner un comportement émotif, donc irrationnel, et aggraver les choses.

Ici au Québec, nous sommes chanceux. Capazoo a fermé ses portes depuis longtemps alors c’est inutile d’avoir un tel compteur.

Par ailleurs, Paul Graham croit que ce n’est pas un mauvais temps de démarrer une startup. Je suis d’accord. Vous en pensez quoi?

Encore les zartistes et la cuuultuuuuure

Bon, après Culture en péril, voilà que les zartistes en remettent avec Unissonsnosvoix.ca. Cette fois, c’est à visage découvert et ça semble l’initiative tout a fait bénévole de gens du milieu. On y voit plein de beaux zartistes, le cœur sur la main prêt à sauver le monde, discourir de manière élégante sur l’infâme Harper mal-aimé, chef conservateur et petit frère idéologique de Georges W Bush. Le diable en personne quoi. Version canadienne. Il mange même des enfants au petit déjeuner il paraîtrait…

À propos, ça serait amusant de calculer la somme des revenus annuels de cette brochette d’artistes, non? Mon feeling me dit qu’on dépasse légèrement le salaire québécois moyen de 37 K$…

Ceci dit, je pense que c’est de la démagogie et de la propagande insignifiante. Mais! Mais, faut avouer que le Web 2.0 est très utile pour faire passer un message à grande échelle et à peu de frais. Des vidéos, des zartistes bien en vue, un ou deux réseaux sociaux et quelques emails et voilà, on fait passer son message politique les doigts dans le nez.

La connerie du vote stratégique

Si j’étais d’accord avec le contenu, je saluerais l’initiative. Mais bon, quand le but est de promouvoir le vote stratégique « Voter stratégique, c’est voter pour le candidat le plus susceptible de contrer le candidat conservateur. », ça me laisse plutôt perplexe quant à la pertinence de l’action. Perso, je trouve que c’est n’importe quoi, absurde et totalement stupide. Mais ça doit être seulement moi qui n’a rien compris.

Lire la suite « Encore les zartistes et la cuuultuuuuure »