IntĂ©grer l’aspect communautaire dans un site e-commerce

On en entend parler Ă  tous les jours : CommunautĂ© par ci, communautĂ© par lĂ . Avec le phĂ©nomĂšne du web 2.0, l’aspect communautaire est la pierre angulaire de nombreux sites. Sans la communautĂ©, ces sites ne sont rien. Avec une masse critique, ils sont de vĂ©ritables succĂšs comme Digg et YouTube par exemple.

Mais est-ce que cet Ă©lĂ©ment de succĂšs peut ĂȘtre appliquĂ© au web commercial comme dans un bon vieux site de e-commerce qui vend des produits en ligne? Peut-on mixer la traditionnelle boutique avec le mĂ©lange d’épices web 2.0? Bien sĂ»r que oui. Et ceci peut aller beaucoup plus loin que de seulement offrir aux visiteurs de voter pour un produit.

[Lire la suite…]

La Fraise: Analyse d’un rachat

Tout le monde est au courant, le célÚbre site LaFraise.com a été racheté  par son homologue allemand SpreadShirt. Cette nouvelle a eu une onde de choc assez incroyable à en lire les commentaires sur le blog de Patrice, fondateur de LaFraise.

D’un point de vue de passionnĂ© de commerce Ă©lectronique, voilĂ  une belle occasion d’étudier les impacts du rachat d’une entreprise web. Tout d’abord, chapeau au fondateur qui a fondĂ© une entreprise Ă  partir de rien et en 3 ans en a fait un succĂšs incroyable. Ses fans sont nombreux, les ventes de t-shirt tout autant.

Patrice rĂ©alise donc ce que la majoritĂ© des web entrepreneurs dĂ©sirent : Se faire racheter Ă  un prix qu’on ne peut refuser. Comme il le dit lui-mĂȘme, il pourra vivre une semi-retraite Ă  l’ñge de 35 ans et s’offrir le luxe de choisir ce qu’il veut maintenant faire dans la vie. On sera tous d’accord : Il y a pire dans la vie!

[Lire la suite…]

Un blogue ou un site web pour mon entreprise?

VoilĂ  une question que je me fais poser souvent. Et si les blogues existaient depuis 1991, probablement que je me l’aurais fait poser plus souvent encore. Et la rĂ©ponse n’est pas si simple.

Tout d’abord, il faut penser aux objectifs de votre entreprise et Ă  quoi servira une prĂ©sence sur Internet dans l’atteinte de ceux-ci. Pensons Ă  un commerce local qui vend du pain et du cafĂ© aux gens du quartier: nul doute que le propriĂ©taire perdra temps et argent Ă  trop investir sur Internet. Une vitrine sur Internet prĂ©sentant l’entreprise et 2-3 autres trucs fera amplement l’affaire.

À l’opposĂ©, le jeune professionnel de la finance dĂ©sirant se monter une clientĂšle internationale et augmenter sa visibilitĂ© ainsi que sa valeur marchande, aura tout intĂ©rĂȘt Ă  se servir d’Internet. Pour lui, un blogue peut ĂȘtre un outil de marketing trĂšs efficace et surtout, peu coĂ»teux.

[Lire la suite…]

La mode du Web 2.0 bĂȘta

Avez-vous remarquĂ© que la majoritĂ© des nouveaux sites dits « Web 2.0 » sont lancĂ©s en version bĂȘta? On peut penser Ă  BluBrry, Wikio, ou Flickr (Ha non, lui est maintenant en version Gamma!) et on pourrait en ajouter des centaines Ă  cette liste. On a qu’Ă  regarder cette mozaique des logos Web 2.0 pour comprendre… Un site sur deux est en bĂȘta! Je me demande donc quelle est cette mode de lancer un site en version bĂȘta.

On comprend qu’une version bĂȘta est pour tester le produit auprĂšs de la clientĂšle pour corriger les derniers bogues et faire quelques ajustements. Je doute cependant  que ce soit le but de toutes ces versions bĂȘta que l’on voit fleurir depuis quelques temps. Je crois qu’on voit bĂȘta partout parce qu’on voit bĂȘta partout


Est-ce parce que les fondateurs veulent lancer leur idĂ©e le plus rapidement possible? Si c’est le cas, pourquoi lancer un service incomplet? Je ne comprends pas l’utilitĂ© de lancer un site avec la moitiĂ© des fonctionnalitĂ©s disponibles. Certes, on peut annoncer qu’une fonction x apparaĂźtra prochainement, mais de lĂ  Ă  dire que l’ensemble du site apparaĂźtra prochainement, c’est pathĂ©tique Ă  mon avis. Ceci lance le message : « j’ai beaucoup d’idĂ©e, mais rien de planifiĂ© et de construit alors je lance ça n’importe comment et on verra pour le reste ». Bien sĂ»r, ça peut fonctionner. Pour un site, ça passe, mais que tout le monde se lance dans les version bĂȘta? Ça m’agace.

[Lire la suite…]

E-commerce 101: Exemple d’un site ratĂ©

Ce n’est pas parce qu’on est pro des affaires qu’on est pro des affaires Ă©lectroniques. Il vient de m’arriver le truc que je croyais impossible de la part d’une publication de renom : Ne pas ĂȘtre capable de m’abonner.

L’histoire se passe la semaine derniĂšre. Je reçois par courrier postal une promotion pour m’abonner Ă  la revue Commerce du Groupe Transcontinental qui publie entres autres, le trĂšs populaire et trĂšs crĂ©dible journal les Affaires dont je suis abonnĂ©. Cette revue, comme son nom le dit, est dĂ©diĂ©e au monde du commerce. D’excellents articles y sont publiĂ©s.

Alors je veux m’abonner. Premier rĂ©flexe : Aller sur le site Internet de la revue. Je google un peu et je trouve le site en moins de deux. Surprise! Ça me redirige sur le site du journal Les Affaires. Et la revue Commerce elle? Je ne sais pas
 Je continue Ă  chercher. Je vois un menu dĂ©roulant intitulĂ© « Listes des publications ». Dans celui-ci se trouve la Revue Commerce. « VoilĂ  ce fichu site » me dis-je
 Et bien non, encore une fois, je tombe sur la page d’accueil du site Les Affaires.

[Lire la suite…]

La fin des startups de sous-sol?

Quiconque ayant vĂ©cu la folie Internet de 1999-2000 vous le dira : Ce n’est plus aussi facile qu’avant lancer un projet Internet. Quiconque fait de l’Internet depuis 1994 sera encore plus pessimiste quant aux futurs projets de garage ou de sous-sol.

Rappelez-vous Ă  l’époque, un jeune crack de l’informatique de 20 ans pouvait lancer son entreprise sur le web Ă  partir de la maison de ses parents et ĂȘtre millionnaire en moins de quelques mois. Combien en ont justement profitĂ©? Et c’est tant mieux!

Mais avec du recul, nous pouvons voir que ce n’est plus aussi facile qu’avant. D’une part, des consolidations de grosses firmes Internet possĂšdent maintenant une gigantesque part du trafic Internet. De plus, ils ont les moyens financiers pour Ă©craser la moindre concurrence qui se prĂ©sente. D’autre part, il y a tellement d’entrepreneurs web que les produits sont diluĂ©s et il est trĂšs difficile de ressortir du troupeau.

[Lire la suite…]

Vous avez une bonne idée? Vraiment?

Il m’arrive souvent d’avoir des conversations avec des gens qui aimeraient se lancer une start-up sur Internet. Un peu comme tout le monde moindrement branchĂ© en fait. Nous rĂȘvons tous d’avoir l’idĂ©e qui fera de nous une vedette! J’en parle d’ailleurs dans mon Ă©dito sur l’idĂ©e Ă  un million de dollars.

Mais aujourd’hui, je ne veux pas tant parler de l’idĂ©e Ă  1M que de sa raison d’ĂȘtre en tant que tel.

En effet, quelqu’un peut avoir une excellente idĂ©e, le genre de truc gĂ©nial qui aura demandĂ© un max de recherche et de temps de dĂ©veloppement. Mais Ă  quoi bon avoir cette idĂ©e et investir son temps si ça n’intĂ©resse personne?

[Lire la suite…]

Comment optimiser ses revenus AdSense

J’ai reçu plusieurs courriels suite Ă  mon dernier billet sur AdSense. Ceux-ci me demandaient la recette magique pour faire un max de profits avec les pubs Google. Il n’y a malheureusement pas de recette magique. Seulement du gros bon sens! Voici quelques trucs bien simples qui peuvent s’avĂ©rer efficaces.

PremiĂšrement, les couleurs de la publicitĂ© doivent ĂȘtre celles de votre site. Pas ĂȘtre semblables, mais ĂȘtre identiques. Autrement dit, la publicitĂ© doit se fondre dans votre texte et non ĂȘtre d’une couleur diffĂ©rente. Par exemple, votre fond est bleu avec le texte blanc et votre pub est un grand carrĂ© blanc avec le texte vert


Des Ă©tudes ont montrĂ© que contrairement Ă  des revues ou journaux, un internaute sait ce qu’il cherche ou lit sur Internet. Donc, le contenu qui lui est inutile comme une pub sera reconnu par sa vision pĂ©riphĂ©rique et, consciemment ou inconsciemment, son Ɠil n’ira pas se poser sur cette publicitĂ©. IdĂ©alement, les publicitĂ©s doivent faire parti du contenu de votre site et non sembler ĂȘtre un Ă©lĂ©ment superficiel et inutile.

[Lire la suite…]